Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 17:51

Suivez en direct la 11e grande conférence de presse annuelle du président russe. Vladimir Poutine répondra aux questions de 1.390 journalistes russes et étrangers.

  • 13:11

    La grande conférence de presse de Vladimir Poutine à pris fin.

    La conférence a duré environ 3 heures 10 minutes. Le chef de l'Etat russe a répondu à 47 questions de 32 journalistes dont 27 correspondants russes et 5 étrangers. 

    Quand le président quittait la salle, les journalistes lui ont demandé s'il savait qu'il avait un sosie. "Quel sosie? Je n'en ai pas. Et pourquoi j'en aurais un?" a répondu M.Poutine. Les journalistes lui ont remis une photo d'un homme qui ressemble beaucoup au président. Vladimir Poutine a souris, a pris la photo et a quitté la salle.

    La Russie continuera à développer sa flotte, notamment à Sébastopol (Crimée).

    Sébastopol joue un rôle plus important du point de vue militaire et naval que Vladivostok ou le Kamtchatka qui abrite notre deuxième flotte sous-marine dotée d'armes nucléaires. Nous avons beaucoup fait pour conserver la base de Sébastopol et nous oeuvrerons pour son développement.

  • 12:55

    La Russie ne considère pas la Turquie comme un Etat hostile.

    Ils ont commis un acte hostile à l'égard de notre aviation, mais je ne dirais pas que nous considérons la Turquie comme un Etat hostile. Nos relations se sont détériorées, je ne sais pas comment nous sortirons de cette situation. En tout cas, la balle est dans leur camp.

  • 12:50

    Coalition menée par l'Arabie saoudite: pour lutter contre le terrorisme il faut unir les efforts, pas disperser les possibiltiés existantes.

    "J'espère que nous mettrons en place des règles communes d'utilisation des armements"

    Poutine "ne comprend pas bien" la nécessité d'une nouvelle coalition contre Daech, alors qu'il existe déjà une alliance menée par les USA, et que cela suppose certaines contradictions.

  • 12:49

    Liaisons aériennes avec l'Egypte: rien de politique, seule la sécurité des Russes est entrée en ligne de compte dans cette décision.

    Le président égyptien a montré son courage personnel dans la lutte contre le terrorisme.

  • 12:41

    Poutine pas convaincu par le besoin de mettre fin au transit par l'Ukraine.

    Poutine sur le transit gazier: nous sommes prêts à travailler avec les Ukrainiens de la même façon qu'avec les partenaires de Nord Stream.

  • 12:40

    Abandon du projet South Stream: Poutine étonné par la position du gouvernement bulgare, qui contredit les intérêts du pays.

    Je suis étonné par la position des dirigeants bulgares qui ont agi contrairement aux intérêts nationaux de leur pays (...). Nous avons lancé ce projet pour aider la Bulgarie, mais s'ils ne le veulent pas, nous y renonçons.

  • 12:22

    Poutine interrogé au sujet de ses filles: "Elles vivent simplement leur vie et le font de manière très digne".

    Elles vivent en Russie et étudient exclusivement dans des universités russes, elles ne font pas de business ni de politique. M.Poutine a refusé de dévoiler à quoi elles se dédient: "Elles vivent simplement leur vie et le font de manière très digne".

  • 12:15

    Poutine: pas d'augmentation de l'âge de la retraite pour le moment.

    L'augmentation de l'âge de la retraite n'est pas pour demain. Ce processus ne sera pas rapide. Un jour nous relèverons l'âge de la retraite, mais aucune décision concernant la date n'a été prise.

  • 12:05

    "Vous êtes dans une forme sportive parfaite", plaisante un journaliste. "Et sans dopage, je le souligne", a répondu le président.

  • 12:01

    Nous savons à 100% que nous avons obtenu l'organisation de la Coupe du monde dans une lutte honnête.

    Je ne suis même pas allé à la procédure de vote (sur le pays hôte de la Coupe du monde 2018). Je m'y suis rendu après le vote pour ne pas m'y ingérer et n'exercer aucune pression. Et nous ne pouvions pas y exercer aucune pression.

  • 12:01

    Blatter mérite le prix Nobel de la Paix

    Poutine: Blatter est un homme respecté, son apport à la sphère culturelle est colossal. Il utilisait le football comme un élément de coopération, c'est pourquoi il mérite de le Nobel de la Paix.

  • 11:54

    La Russie veut développer les relations avec les USA, quel que soit le prochain président.

    Rencontre avec John Kerry: les USA sont disposés à avancer vers la résolution commune des questions internationales, Moscou soutient une telle position.

  • 11:54

    Privatisation des grandes compagnies publiques

    Les autorités poursuivront le travail de privatisation des grandes compagnies publiques, notamment de Rosneft et Aeroflot en 2017, afin de ne pas assécher les réserves.

  • 11:53

    Poutine: l'étude des langues étrangères est la meilleure gymnastique pour l'esprit.

    La Russie promouvra l'ouverture et l'apprentissage des langues dans le pays.

  • 11:37

    Relations avec la Géorgie: Ce n'est pas nous qui avons détruit ces relations, mais nous sommes prêts à les rétablir.

    "Nous sommes prêts à annuler les visas avec la Géorgie".

  • 11:35

    Saakachvili nommé chef de région en Ukraine: "Un crachat au visage du peuple ukrainien".

    Mikhaïl Saakachvili

    Mode d’emploi: comment prouver sa nationalité à l'aide d'eau minérale

    Une "vidéo honteuse" de querelle entre Mikhaïl Saakachvili et le ministre ukrainien de l'Intérieur Arsen Avakov qui essayaient de se prouver qui était le moins corrompu et le plus ukrainien a fuité sur le net. Suite à cette querelle, les Ukrainiens ironisent sans cesse sur l'eau Morchanska, dont M. Saakachvili a reçu un verre à la figure.
    EN SAVOIR PLUS
  • 11:10

    L'opération russe en Syrie ne représente pas un fardeau sérieux pour le budget.

    La Russie n'a pas commencé une guerre en Syrie, elle mène des opérations distinctes, qui ne représentent pas un fardeau sérieux pour le budget.

    La Russie utilise les fonds destinés à la réalisation d'exercices militaires pour l'opération en Syrie.

  • 11:08

    Poutine accuse Kiev de s'adonner à des manipulations dans la réalisation des accords de Minsk.

  • 11:05

    Ukraine:"Nous voulons que ce conflit soit résolu au plus vite. Mais pas par la liquidation des gens dans le sud-est de l'Ukraine".

  • 11:00

    "Nous prévoyons une dégradation des relations économiques avec l'Ukraine à partir du 1er janvier 2016"

    le président russe Vladimir Poutine

    L'accord sur la zone de libre-échange avec l'Ukraine suspendu à partir de 2016

    Le président russe Vladimir Poutine a signé un décret sur la suspension de l'accord sur la zone de libre-échange avec l’Ukraine à partir du 1er janvier 2016, annonce le site officiel des informations sur la législation.
    EN SAVOIR PLUS

    Moscou s'est efforcé de conserver des liens économiques avec l'Ukraine.

    L'Ukraine n'aura plus de préférences ou de rabais à partir du 1er janvier 2016, ce sera un partenaire comme les autres. Nous nous sommes battus pour éviter cela, sans succès.

  • 10:59

    Les échanges de prisonniers entre Kiev et le Donbass doivent se faire selon la formule "tous contre tous", et pas au cas par cas

  • 10:58

    Poutine: pas de troupes régulières russes en Ukraine

    Ukraine: "Nous n'avons jamais dit qu'il n'y avait pas en Ukraine de personnes chargées de questions militaires, mais cela ne signifie pas qu'il y ait des troupes régulières russes en Ukraine".

  • 10:54

    Poutine pas convaincu que la Russie ait besoin d'une base permanente en Syrie

    La Russie pourrait être déployée en Syrie de manière temporaire. Le pays peut atteindre ses objectifs en Syrie même en l'absence de base.

  • 10:53

    Nous les soutiendrons jusqu'au lancement du processus politique.

    Poutine: "Nous ne serons pas plus syriens que les Syriens".

    La Russie poursuivra l'opération aérienne et soutiendra l'offensive de l'armée syrienne, tout en maintenant des contacts avec l'opposition syrienne combattant Daech.

  • 10:49

    "Nous soutenons dans l'ensemble l'initiative US concernant la préparation d'une résolution du Conseil de sécurité sur la Syrie".

  • 10:48

    La position de la Russie inchangée suite à la visite de John Kerry à Moscou. Seul le peuple syrien doit décider.

    "Seul le peuple syrien doit décider qui peut le diriger et selon quelles règles". Concernant le sort d'Assad: "Jamais nous n'accepterons qu'un acteur extérieur dicte quoi que ce soit".

  • 10:46

    L'islamisation rampante de la Turquie se reflète sur la sécurité de la Russie, des terroristes se soignent et se reposent dans ce pays.

  • 10:45

    Les relations avec Ankara sont quasi-impossibles au niveau intergouvernemental, mais elles se poursuivront au niveau culturel.

  • 10:42

    Incident aérien: Poutine n'exclut pas qu'un représentant de la direction turque ait voulu "lécher les Américains à un endroit".

    Détérioration des relations avec la Turquie: Ankara a voulu montrer aux USA et à l'UE que les Turcs étaient "leurs amis islamistes".

  • 10:41

    La contrebande de pétrole au Proche-Orient a atteint une échelle industrielle.

    Daech protège le trafic et les intérêts économiques potentiels d'une tierce partie dans la région.

  • 10:39

    Systèmes russes S-400 en Syrie: "qu'ils essaient" de violer l'espace aérien syrien comme ils le faisaient auparavant.

  • 10:39

    Y a-t-il une tierce partie dans le conflit syrien? "Je ne sais pas".

  • 10:38

    Au sommet du G20, Ankara a proposé à Moscou des idées ne s'inscrivant pas dans le droit international concernant les questions préoccupant la Turquie.

  • 10:36

    Avion abattu: "Les actions des autorités turques ont été l'acte d'un ennemi".

    "Si c'était un accident, il fallait s'expliquer. Au lieu de cela, ils ont accouru à Bruxelles pour se couvrir grâce à l'Otan".

  • 10:30

    Question: Etes-vous satisfait du travail du gouvernement en temps de crise? Faut-il remanier le gouvernement?

    Aucun remaniement, du moins d'importance, n'est prévu dans un avenir proche.
    "J'accorde de l'importance aux gens et je considère que les 'chaises musicales' gênent le travail".

  • 10:24

    Poutine: "Je soutiens la politique de la Banque centrale et du gouvernement visant à assurer la stabilité macroéconomique".

    Réduction des taux de la Banque centrale russe: "Cela ne doit pas être fait par le canal administratif, il faut prendre en compte les réalités économiques". La Banque centrale assure le bon fonctionnement de l'ensemble du système monétaire et financier du pays

  • 10:22

    Le gouvernement table sur une croissance de 0,7% en 2016, 1,9% en 2017, et 2,4% en 2018.

  • 10:22

    Les autorités russes tiendront tous leurs engagements dans la sphère sociale.

  • 10:18

    D'ici la fin de l'année 2015, le déficit du budget sera inférieur à 3% du PIB, à 2,8-2,9%.

  • 10:15

    La réduction de la dette extérieure de la Russie est un aspect positif des sanctions occidentales.

    La Russie respecte l'intégrité de ses engagements envers les organisations de crédit internationales.

    A la fin de l'année, la croissance russe atteindra 0,3%. La croissance de la production industrielle sera de 0,2% en moyenne.

  • 10:12

    L'économie russe affiche des signes de stabilisation depuis le 2e trimestre 2015

    L'économie russe a franchi l'apogée de la crise. Les investisseurs qui connaissent les réalités de l'économie russe sont intéressés par le travail en Russie.

    Les volumes physiques des échanges ont augmenté, malgré la baisse de leur valeur.

  • 10:09

    Chute du pétrole: Poutine reconnaît la nécessité de corriger le budget 2016

    En 2014, "nous nous basions nos prévisions sur un baril de pétrole à 100 dollars".

    "A la fin de l'année, nous avons dû refaire nos calculs suite à la division par deux des cours du pétrole (...) et nous devrons apporter des corrections" dans le budget 2016.

  • 10:05

    Début de la grande conférence de presse de Vladimir Poutine. 1.400 journalistes, un nombre record, couvrent l'événement.

     


Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/russie/20151217/1020343993/poutine-conference-de-presse-2015.html#ixzz3ub8MSSP4

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS