Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 01:38

SOURCE  L'Union européenne a prolongé ce lundi les sanctions économiques contre la Russie de six mois, comme prévu. Le ministère russe des Affaires étrangères a réagit, indiquant que l'UE ferait mieux de coopérer à la lutte contre le terrorisme.

Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié cette décision d'«hypocrite» et «artificielle». Il a estimé que Bruxelles devrait tenter d'établir une coopération contre le terrorisme plutôt que de «continuer le jeu à courte vue des sanctions».

«Le 21 décembre 2015, le Conseil européen (qui représente les 28 Etats membres de l'UE) a prolongé les sanctions économiques contre la Russie jusqu'au 31 juillet 2016», a annoncé le Conseil européen dans un communiqué. Les sanctions ont été mises en place le 31 juillet 2014 pour un an «en réponse aux actions de la Russie dans l'est de l'Ukraine».

 

 

Cette guerre «a été causé par les autorités ukrainiennes actuelles»

«Le fait que l'UE lie les sanctions à la résolution du conflit dans le Sud-Est de l'Ukraine est artificiel et infondé», a rétorqué Moscou. Cette guerre «a été causé non par la Russie mais par les autorités ukrainiennes actuelles», a souligné le ministère russe. Elle a causé la mort de plus de 9 000 morts depuis avril 2014.

 

Le Conseil avait reconduite ces sanctions pour six mois le 22 juin dernier et jusqu'au 31 janvier 2016. Cela avait fait suite à un accord du Conseil européen en mars 2015 quand les chefs d'Etat européen avait conditionné les sanctions à la mise en place complète des accords de Minsk, sur le règlement de la crise ukrainienne.

Cet accord n'a pas été totalement mis en place alors qu'il devait l'être au 31 décembre. Les sanctions avaient été renforcées en septembre 2014. Elles visent certains échangent avec la Russie dans les secteurs de la finance, de l'énergie et de la défense.

 

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS