Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 01:52

SOURCE  Le cas de Sabatina nous ouvre les yeux sur les problèmes que nous ne voulons pas voir, Dieu est partout, encore faut-il lui accorder un regard intérieur, afin qu'il possède notre cœur, et façonne notre âme, juste pour avoir une image à sa ressemblance.

Sabatina James n'est qu'un pseudonyme, elle a 31 ans et vit désormais en Allemagne, menacée de mort par sa famille, elle vit sous protection policière 24 heures sur 24, en changeant régulièrement d'endroit.

Autrichienne d'origine pakistanaise mariée de force, est née dans une famille de mollah, une musulmane dont la vie a basculé lorsque sa famille s'est installée en Autriche à ses 10 ans. Devenue femme, ses amis, ses aspirations, sa manière de s'habiller sont des injures aux yeux de ses parents, qui lui rappellent qu'elle est promise depuis des années à un cousin au Pakistan et qu'elle a obligation de suivre la droite ligne.

Mais sa révolte envers sa famille ne fait qu'aggraver son cas, alors viennent les insultes, viols, tabassages répétés. Rien n'y fait, elle refuse toujours le mariage. Ses parents rusent en lui assurant que si elle revient avec eux au Pakistan, elle fera ce qu'elle veut.

Tombant dans le piège, elle les suit et finira par se fiancer à son cousin, puis jetée dans une école coranique. Devenue soumise et effacée, la dureté des conditions de vie font que, ses parents, la croyant transformée, la laissent revenir en Autriche pour terminer ses études avant de rentrer au Pakistan pour se marier. A 18 ans, Sabrina prend alors la décision de fuir les siens à tout jamais.

J'ai compris que la violence qui m'entourait n'était pas liée à ma culture, mais à ce qui est écrit dans le Coran : qu'il faut battre sa femme si elle n'obéit pas, dit un verset. Le christianisme m'aide à devenir libre" explique-t-elle.

Les symboles catholiques l'attirent et l'image de Dieu qui choisit de souffrir sur la croix la bouleverse. : la différence entre la crainte de Dieu professée par les chrétiens, basée sur l'amour, et la crainte de Dieu des musulmans, basée sur la peur.

Fascinée par l'expérience catholique, c'est un véritable appel intérieur qui se déclenche en elle, et se nourrit des grands textes de l'Eglise avec Saint Augustin et Saint Ignace d'Antioche. Malgré les menaces qui s'intensifient, Sabrina James reste sereine et sa foi n'a aucune limite, tout en Jésus-Christ, qui lui donne toute sa plénitude.Comme pour affirmer que Jésus est encore capable de nous émerveiller.

Son livre-témoignage " Mourir pour vivre à nouveau " (Ed. Le Cherche Midi) vient de sortir. Alors Sabrina vit toujours recluse, c'est déjà un best-seller en Autriche, et ceux qui ne supportent pas de l'entendre dire que " L'islam opprime les femmes " et que " cette religion doit se réformer " ont juré de la tuer. Pourtant, croyez au-delà de vos espérances, car Dieu est un Dieu de restauration.

Eric Muth

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS