Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

23 décembre 2015 3 23 /12 /décembre /2015 00:24

SOURCE  Voilà une première place dont Levallois-Perret se passerait bien. Comme l'année dernière, la ville arrive en tête du classement des villes de plus de 20.000 habitants les plus endettées (si l'on rapporte sa dette au nombre d'habitants),réalisé par Le Journal du Net*. Malgré une baisse de 8,5% sur un an, la ville affichait encore en 2014 une dette par habitant de 8344 euros, ce qui portait la dette municipale à quelque 544 millions d'euros! Un bon point néamoins pour la ville de Patrick Balkany: la tendance est à la baisse pour la deuxième année consécutive, avec un recul de 8,5%.

Comme Levallois-Perret, d'autres municipalités présentes dans ce classement -bien que possédant une dette par habitant bien moindre- ont réussi à inverser la courbe. Noisy-le-Grand affiche ainsi une baisse spectaculaire de sa dette de 11,4%. Agde (-8,2%), Cannes (-6,9), Fréjus (-6%) et Sceaux (-5,8%) font elles aussi partie des mauvais élèves qui cherchent toutefois à s'améliorer. Tout comme, dans une moindre mesure, Aubagne (-3,1%) et Clichy (-2,6%).

Une discipline budgétaire à géométrie variable

D'autres parviennent à sauver les meubles en contenant la hausse ou en affichant de très légères baisses. C'est le cas de Fort-de-France (+1,6%) et Saint-Ouen (+0,9%), qui ne dépassent pas les 2% de hausse. La capitale régionale de la Martinique confirme ainsi une tendance à la stabilité entamée il y a plusieurs années, alors que Saint-Ouen met fin à une série de hausses débutée en 2008. De leur côté, Saint-Maur-des-Fossés (-0,1%), Villiers-sur-Marne (-0,6%), Bagnolet (-0,8%) et Antibes (-1,1%) ont réussi à réduire légèrement leur dette l'année passée.

Au contraire, d'autres municipalités ne montrent pas la même discipline budgétaire. Si Dax (+4,7%) et Châtenay-Malabry (+5,1%) affichent des hausses à un seul chiffre, certaines villes ont vraisemblablement baissé les bras dans leur combat contre la dette. Argenteuil (+12,2%), Le Plessis-Robinson (+15,1%), Melun (+16,1%) et Les Mureaux (+22,4%) constituent les véritables bonnets d'âne de ce classement.

SOURCE 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS