Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 22:22

e8a59d50-c6ec-4dec-a1e9-93be127b2cc9_16x9_788x442.jpg

SOURCE Il aura fallu du temps, mais l’Allemagne vient de rejoindre, en déclarations du moins, le camp de ceux qui veulent liquider Daesh.

En effet, le conseil des ministres allemands a entériné aujourd’hui la décision de faire intervenir l’armée contre Daech en Syrie, en prévoyant jusqu’à 1200 militaires.

Cette décision fait suite à l’annonce de sa participation, suite aux attentats de Paris le 13 novembre.

Des frappes aériennes sont donc prévues, mais – et c’est là le problème – l’Allemagne a déclaré qu’elle n’informerait pas la Russie de ses plans de frappes.

« Je voudrais préciser encore une fois: les images et données sur les endroits où nous effectuons nos vols sont uniquement à la disposition des membres de notre coalition (dirigée par les Etats-Unis, ndlr), dont j’ai parlé. Elles ne seront pas fournies à la Russie », a indiqué l’Allemagne.

On peut donc se demander quel est le véritable but de l’Allemagne, dont le chancelier Merkel est un des dirigeants les plus virulents contre le Président Assad, aux côtés de François Hollande.

Des vols alors même que l’aviation Russe fait en moyenne entre 150 et 300 sorties par jour, risquent très rapidement de donner lieu à des incidents, sans parler des S-400 déployés en protection du ciel Syrien.

Ceci ne manque pas d’interpeller, en particulier après l’acte de guerre de la Turquie contre la Russie. Pour être clair, l’Allemagne n’envisage t-elle pas de provoquer un « incident aérien », terme pudique pour parler de jet abattu, avec la Russie, au moment où justement Moscou montre clairement qu’il entend contrôler le ciel syrien, en accord avec le gouvernement de la Syrie?

Un tel incident provoquerait alors d’une part l’éclat de la très fragile entente entre les différents pays participant aux frappes, mais aussi et surtoût donnerait un nouveau prétexte à l’OTAN d’intervenir contre la Russie, après la première tentative turque.

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS