Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 23:59

Yazidie

 

SOURCE Une jeune Yézidie a imploré le Conseil de sécurité de reconnaître le génocide des Yézidis et de détruire l'État islamique. Nadia Murad Basee Taha, qui a été capturée par l'État islamique, torturée et réduite en esclavage sexuel pendant trois mois, a témoigné devant 15 membres du Conseil des atrocités subies par les Yézidis aux mains de l'État islamique. 

Voici un extrait de son témoignage (traduit en français plus bas):

Témoignage complet: https://www.youtube.com/watch?v=kxHg34DK5_Y
 

(Nadia Murad Basee Taha, à l'ONU) - Jusqu'au 3 août 2014, je vivais avec ma famille dans le village de Kojou, avec ma mère, mes frères et mes sœurs. Dans un joli petit village paisible. Et puis, le groupe État islamique a attaqué notre région. Beaucoup de combattants maléfiques ont surgi, provenant de différents États, en armes et uniformes. Leur but était d'éliminer tous les Yézidis, car ils nous considèrent comme des infidèles.

L'État islamique n'est pas venu seulement pour tuer les hommes, les femmes et les enfants. Ils nous ont pris comme butin de guerre, comme marchandises à échanger.

Le 15 août, des gens de l'État islamique nous ont demandé d'aller à l'école du village. Ils ont séparé les femmes, les hommes et les enfants. Je les ai vus depuis le 2e étage de l'école. Ils ont pris les hommes et les ont tués.

 

 

Nous, les femmes et les enfants, avons été emmenés en autobus vers une autre région. Pendant le trajet, ils nous ont humiliés.
Ils nous ont emmenés à Mossoul. Plus de cent cinquante familles. Là-bas, dans un bâtiment, il y avait des milliers de familles et d'enfants yézidis qui avaient été échangés comme des cadeaux.

Un homme de l'État islamique est venu vers moi. Il voulait me prendre. J'avais les yeux rivés au sol, j'étais absolument pétrifiée. Et quand j'ai levé le regard, j'ai vu un homme énorme. Une espèce de monstre. Je pleurais, je criais. Je lui ai dit «je suis trop jeune et tu es trop gros». Il m'a frappée, il m'a donné des coups de pieds et battue.

L'homme qui m'a éventuellement prise m'a demandé de changer de religion. J'ai refusé. Puis il m'a demandée en mariage, pour ainsi dire. Je lui ai dit que j'étais malade. Quelques jours plus tard, il m'a forcée à me vêtir élégamment et à mettre mon maquillage. Et puis, en cette nuit terrible, il m'a possédée.

Il m'a ensuite forcée à servir dans le cadre de sa faction militaire. Il m'humiliait quotidiennement. Il me forçait à porter des vêtements qui ne couvraient pas tout mon corps. J'ai été torturée.

Un jour, j'ai décidé de fuir. Mais l'un des gardes m'a arrêtée. Cette nuit-là, il m'a battue. Il m'a demandé d'enlever mes vêtements. Puis il m'a mise dans une chambre avec les autres gardes, et ils ont procédé à leur crime jusqu'à ce que je m'évanouisse.

Trois mois après mon enlèvement, j'ai enfin réussi à m'échapper.

***

L'État islamique nous a demandé de choisir entre la conversion à l'islam ou la mort. Or, même parmi les femmes qui se convertissaient à l'islam, certaines étaient violées et d'autres tuées. Des charniers ont été découverts. Un charnier contenait les cadavres de 80 femmes dont l'État islamique ne voulait plus.

4000 personnes ont été déplacées. Une grande partie de notre territoire est toujours sous le contrôle de l’État islamique. Plus de 3400 femmes et enfants attendent toujours d'être libérés, ils souffrent encore sous le joug du Califat.

De plus, un fait doit être établi: il y a eu des meurtres, un esclavage collectif, et ça doit être qualifié de GÉNOCIDE.

Nadia Murad Basee Taha (source)

Nadia-Murad-Basee-Taha-e1450457967920

Elle a terminé son discours en implorant le Conseil de sécurité de détruire l'État islamique:

 

 

Voir aussi:

(Le Monde) - «L'État islamique utilise les minorités qu'il juge "hérétiques" pour se financer: soit en réclamant des rançons contre la libération des personnes kidnappées; soit en vendant des populations réduites en esclavage, en particulier des femmes.»

 
 

***

C'est jour de marché aux esclaves Yézidies dans le Califat...

Califat: Capture systématique des femmes et des filles Yézidies

L'État islamique justifie «La renaissance de l'esclavage»

L'État islamique va-t-il réduire les prisonniers de guerre en esclavage?

Une Yézédie devenue esclave sexuelle du Califat

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS