Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 00:05

600 plaintes pour agressions, violences sexuelles, ont maintenant été déposées principalement par des victimes féminines auprès la police allemande.

Ce que l’on sait avec certitude :

  • la police, sur ordre du gouvernement, a tout fait pour étouffer le drame parce que Angela Merkel ne veut pas que la population apprenne la vérité et change d’avis sur les réfugiés.
  • le chef de la police de Cologne a servi de bouc émissaire et a été congédié. Il devait étouffer l’affaire et il a étouffé l’affaire. Mais quand il est devenu évident que le gouvernement allemand était en train d’enterrer un drame aux proportions jusque là inconnues, et que internet, qui heureusement n’est pas encore sous contrôle, a révélé l’ampleur des viols et agressions, le gouvernement ne pouvait pas admettre être à l’origine de ce scandale et a licencié Wolfgang Albers.

 

  • Hier, 379 plaintes ont été enregistrées à Cologne, contre 60 le 1er janvier. Mais ce matin, la police, qui se situe mal entre minimisation des faits sous la pression du gouvernement et des médias qui paniquent, et révélation de la vérité sous la pression d’un public furieux, révèle que 516 plaintes ont été déposées à Cologne.
  • A Hambourg, ce sont maintenant 133 plaintes pour agression et agressions sexuelles qui sont maintenant enregistrées.
  • Il ne fait plus de doute que certains des agresseurs sont des migrants et réfugiés qui viennent d’arriver en Allemagne.
    • Nous avons publié les témoignages de policier disant que des migrants arrogants leur ont déclaré : « vous ne pouvez rien contre moi, j’ai été invité par Angela Merkel », un autre a déchiré son titre de réfugié et criant « demain j’irai en demander un autre ».
    • Des victimes ont déclaré que leurs agresseurs ne parlaient pas l’allemand.
    • Un rapport interne de la police a révélé que des papiers ont été trouvé sur les agresseurs arrêtés, avec des traductions de l’arabe à l’allemand pour dire « j’aime tes seins », « je vais te tuer ».
    • Enfin, jeudi dernier, la police indiquait que parmi les personnes arrêtées, la majorité étaient des migrants récents.
    • Le gouvernement a été contraint de reconnaitre vendredi que sur 32 agresseurs sexuels, 22 sont des réfugiés, et a déclaré que les coupables sont « en grande partie des demandeurs d’asile et des personnes se trouvant en Allemagne illégalement ».
  • Il n’empêche, les médias de gauche s’accrochent dur pour nier cette réalité, parce qu’ils n’ont rien d’autre à se mettre sous la main pour minimiser les faits, comme si le moment où ces personnes sont arrivées sur le sol allemand avait de l’importance et innocentait les autres : il faut raison garder chers confrères !

 

  • L’origine ethnique des agresseurs sexuels est essentiellement musulmane, ce qui cadre parfaitement avec leur culture et leur religion. Tous les témoins décrivent les agresseurs comme venant « d’Afrique du Nord, ayant l’apparence africaine et arabe », au « teint mat ».
  • Le ministre de la Justice, le social-démocrate Heiko Maas, rejoint les analyses des experts qui n’ont pas la langue de bois. Il a déclaré : « Quand une telle horde se rassemble pour enfreindre la loi, cela paraît sous une forme ou une autre planifié ». Je peux vous affirmer, cependant, que jamais aucun journaliste n’enquêtera pour savoir si vraiment ces atrocités ont été planifiées à l’échelle européenne, par qui, dans quel but, parce que les journalistes ne veulent pas savoir, et surtout, les rédactions ne veulent pas que vous sachiez. Internet, en revanche, pourrait bien vous l’apprendre…
  • La seule réponse apportée par les autorités à la population est de s’adapter et de se soumettre à la culture islamique.
      • La maire de Cologne a conseillé aux femmes allemande de rester à distance des hommes, de ne pas porter de tenues provocantes.
      • Le chef de la police de Vienne en Autriche a demandé aux femmes de ne plus se promener seules le soir.
      • Martin Thalhammer, directeur du Wilhelm-Diess-Gymnasium en Bavière ademandé aux lycéennes de se couvrir les bras et les jambes pour se protéger des réfugiés syriens de la ville, et de porter des tenues qui « accomodent les réfugiés ».

    Pour soutenir Dreuz financièrement, cliquez sur Paypal.Dreuz et choisissez le montant de votre don.

    • En Suède, où le nombre de femmes violées est maintenant le plus élevé au mondeaprès l’Afrique du sud, et en Norvège, les femmes se teignent les cheveux en noir pour être moins facilement repérées par les musulmans parce que les pouvoirs publics refusent de les protéger.

elternbrief

« Cologne a tout changé, les gens doutent », a déclaré Volker Bouffier, un membre du parti conservateur allemand.

Pour ma part, je pense qu’il se trompe. Rien n’a changé rien ne changera. Hier, l’invasion de l’Europe par l’Islam se faisait dans le mépris du droit fondamental des peuples à disposer d’eux-mêmes, et cela continuera demain et après démain.

Aucun peuple européen n’a été consulté.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pourDreuz.info.

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS