Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 23:35

Jean-Dominique Merchet, journaliste à L'Opinion, se désole que les forces françaises aient été «contournées» par les terroristes d’Aqmi, qui ont frappé à Ouagadougou alors que les soldats de l’opération Barkhane stationnent au nord du pays.

La ville de Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, a été le théâtre dans la nuit du vendredi 15 au samedi 16 janvier d’un attentat terroriste qui a fait au moins 26 morts et 33 blessés. A la manœuvre: le groupe Mourabitoune de Mokhtar Belmokhatar, proche d’AQMI (Al Qaïda au Maghreb Islamique). Une attaque qui illustre, selon Jean-Dominique Merchet, journaliste à L'Opinion, l’incapacité de l’armée française sur place à lutter contre des groupes armés qui contournent les défenses françaises, frappant toujours là où l’on ne s’y attend pas.

Un peu comme en 1940 les troupes allemandes ont  contourné laLigne Maginot en passant par  les Ardennes, les forces françaises sont victimesdu «syndrome de la ligne Maginot», avance le blogueur.

Que s’est-il passé? Les terroristes ont d’abord frappé vendredi soir les clients du bar restaurant Cappuccino, café fréquenté par la communauté internationale et situé le long de l’une des artères principales de la capitale, l’avenue Kwame N’Krumah.

Un blessé interrogé par Le Monde qui a vu les assaillants affirme qu’ils étaient très jeunes«C’était des enfants. J’ai eu l’impression que leurs tirs les faisaient reculer, tant leurs armes paraissaient lourdes pour eux.» 

 Puis les hommes armés se sont rendus dans l’hôtel en face, le Splendid. Ils ont pris en otages des touristes et clients. L’assaut a été finalement donné vers 2 heures du matin et s’est terminé à 6 h 30, selon une source sécuritaire citée par Le Monde.

lire la suite

 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS