Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 23:16

Hier matin, en l'église Saint-Louis de Fontainebleau, les pompiers venaient à bout d'un incendie criminel qui laissait derrière lui un spectacle révoltant: un autel classé du XVIe siècle entièrement brûlé, des hosties consacrées jetées au sol, l'Enfant-Jésus de la crèche dérobé. Sans oublier la disparition mystérieuse d'une statue de la Vierge du XIVe siècle, elle aussi classée monument historique, et qui constituait l'une des plus belles vierges à l'enfant de Seine-et-Marne. Au même moment, à quelques kilomètres de là, on retrouvait la Croix de Guise renversée, et l'église de Veneux-les-Sablons en fumée.

Chaque jour, près de deux lieux de culte ou de sépulture chrétiens sont vandalisés en France. Mais ce qu'il y a de plus révoltant, c'est que ce saccage massif de notre patrimoine bénéficie systématiquement de l'indifférence la plus totale, tant de nos responsables politiques que des grandes chaînes d'information. Silence assourdissant hier soir. Le ministre des Cultes, Bernard Cazeneuve s'est fendu d'un simple communiqué. (...)

(...)

Tant que nos dirigeants resteront amorphes, tout sera permis. Tant qu'ils resteront indifférents, ces crimes contre notre histoire et nos édifices religieux continueront. Car se taire, ce n'est pas seulement laisser faire: c'est encourager. A quoi sert-il d'aller pleurer Palmyre?

À quoi sert-il de dénoncer les destructions en Syrie, quand on refuse de défendre en France ce que les siècles nous ont laissé, à force d'art et de labeur, et qui n'avait pas de prix? En laissant le vandalisme prospérer sur notre sol, jour après jour, le gouvernement n'insulte pas seulement la mémoire de nos pères: il spolie les générations à venir du bien qui leur était dû.

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS