Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 19:30
Le tout nouveau classement des villes les plus dangereuses du monde

La plupart se trouvent au Brésil, tandis que les États-Unis en comptent quatre.

Caracas, capitale de Venezuela, est la ville la plus violente du monde, rapporte le quotidien britannique The Telegraph citant une étude réalisée par le Conseil citoyen mexicain pour la sécurité publique.

En 2015, environ 4.000 personnes y ont été tuées. Le chiffre est d'autant plus effrayant que la population de la capitale compte 3,3 millions d'habitants, le taux de criminalité s'élevant donc à 120 pour 100.000. Viennent ensuite San Pedro Sula (Honduras), San-Salvador (Salvador) et Acapulco (Mexique).

Pour établir ce funeste classement, les experts ont analysé les taux d'homicides des villes de plus de 300.000 habitants et en sont arrivés à un sinistre constat: la plupart des agglomérations criminelles se trouvent en Amérique latine, où prospèrent le trafic de drogue, la corruption et les groupes criminels ultraviolents.

Alors que 21 des 50 villes les plus violentes se trouvent au Brésil, les États-Unis sont en bonne place dans le classement. On y trouve Saint-Louis avec 59.23 crimes pour 100.000 habitants, Baltimore, devenu le théâtre de violentes émeutes après la mort de Freddie Gray, un habitant noir de la ville abattu par la police, ainsi que Detroit et la Nouvelle-Orléans.

Parmi les agglomérations situées en dehors des deux Amériques, le palmarès cite les villes sud-africaines telles que Le Cap (9e dans la liste des plus violentes), Durban, la métropole de la baie Nelson Mandela, Johannesburg et Kingston, capitale de la Jamaïque.

La liste exclut les villes situées dans des zones de conflit ainsi que celles dont les données sont indisponibles, ce qui explique pourquoi de nombreux points chauds du globe n'y apparaissent pas.


http://fr.sputniknews.com/societe/20160129/1021317162/villes-les-plus-dangereuses.html#ixzz3yesVrvIX

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS