Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 02:01
 

 

Myriam Lamare, l’ancienne championne du monde de boxe devenue élue PS, vient d’être suspendue de ses fonctions à la mairie de Marseille pour une durée de deux ans. Motif ? Elle y occupait un emploi fictif, et ce depuis 11 ans.

Plus rien ne va pour l’ancienne championne du monde de boxe Myriam Lamare. Après avoir perdu son poste de conseillère régionale PS de la région PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur) en décembre dernier, elle vient d'être épinglée par le conseil de discipline de la fonction publique territoriale des Bouches-du- Rhône.

La sanction est tombée la semaine dernière : elle est suspendue pendant deux ans, sans salaire, de son poste de fonctionnaire à la mairie de Marseille, pour emploi fictif.

"Personne ne l'a jamais rencontrée"

Myriam Lamare a en effet été employée et payée comme adjoint administratif pendant plus de 11 ans sans avoir travaillé un seul jour. Selon le conseil de discipline, elle n’a par exemple jamais disposé de bureau, d’horaires, de hiérarchie ou de fonctions précises à la mairie des 13 et 14ème secteurs, où elle était affectée depuis novembre 2010.

"Avant, depuis avril 2004, elle était censée travailler à la mairie centrale dirigée par Jean-Claude Gaudin qui l’a embauchée, mais là non plus personne ne l’a jamais rencontrée", affirme une source interne à la mairie.

Pas de radiation à vie

Avec cette décision, l’ancienne championne de boxe a évité une sanction plus lourde, comme la révocation.

Lors de son passage devant le conseil de discipline le 15 novembre dernier, il était préconisé par les "sages" de la fonction publique territoriale "une exclusion temporaire de deux ans sans traitement", souligne le même témoin de la mairie.

La mairie la recrute et la sanctionne

"Les juges, qui sont des fonctionnaires, ont estimé qu’une radiation à vie de la fonction publique était une décision trop lourde pour quelqu’un qui a été payé à ne rien faire pendant 11 ans", ajoute une autre personne sous couvert d’anonymat.

C'est cette même mairie de Marseille qui l'a recrutée, puis qui au bout de 11 ans d’emploi fictif, a demandé une sanction.

Ni la mairie de Marseille, ni Me Grégoire Ladouari, avocat de Myriam Lamare, n’ont répondu à nos sollicitations.

Boris De La Cruz

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS