Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 01:51

Stock

SOURCE  [...] La police suédoise a reconnu lundi avoir gardé pour elle les informations sur une quinzaine d’agressions sexuelles à un festival de musique qui avaient conduit à l’arrestation de près de 100 hommes, principalement des étrangers, demandeurs d’asile mineurs.

[...] Les agressions ont été commises pendant les éditions 2014 et 2015 de « We Are Sthlm« , festival qui se déroule à Stockholm en août et se présente comme le plus grand d’Europe pour les adolescents.

« Nous aurions certainement dû révéler cette information, ça ne fait pas de doute. Pourquoi ça ne s’est pas fait ? Nous ne le savons tout simplement pas. Nous savons que près de cent hommes ont été à l’époque placés en garde à vue pour avoir agressé une quinzaine de jeunes filles », a déclaré à l’AFP un porte-parole de la police, Varg Gyllander. [...]

Aucune condamnation n’a été prononcée depuis, selon la police. Le quotidien Dagens Nyheter, qui a le premier informé du scandale, a affirmé que les agresseurs présumés étaient en majorité des demandeurs d’asile mineurs non accompagnés. « Je ressens une très forte colère en voyant que des jeunes femmes ne peuvent pas aller à un festival de musique sans se faire importuner, harceler sexuellement et attaquer », a réagi le Premier ministre Stefan Löfven devant la presse à Stockholm. Le fait que la police n’ait pas informé le grand public est, selon lui, « un problème de démocratie pour notre pays ».

Le Point


La police suédoise a promis d’enquêter de toute urgence sur les allégations rapportées par le journal Dagens Nyheter qu’une bande de jeunes – principalement d’origine afghane – aurait agressé sexuellement des jeunes filles dont certaines âgées de 11 ou 12 ans.

Financial Times (Traduction FDS)

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS