Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 01:17

Les enquêteurs ont découvert des images de propagande djhadiste dans l'ordinateur du conducteur qui a foncé en voiture sur des militaires, vendredi, a affirmé le procureur de la République de Valence.

L'enquête sur l'attaque à proximité de la Mosquée de Valence progresse. Selon Alex Perrin, le procureur de la République de Valence, cité par Le Dauphiné et l'AFP, des images de propagande djihadiste ont été retrouvées dans le matériel informatique du conducteur qui a foncé en voiture, vendredi, sur quatre militaires en faction devant le lieu de culte. 

Le parquet de Valence reste chargé de l'enquête

Selon BFMTV, ces images ont été découvertes lors d'un second examen de l'ordinateur du suspect, dans un "dossier caché". "Ce sont des images qui peuvent être tout à fait trouvées par n'importe qui sur internet", a déclaré Alex Perrin, qui n'a pas précisé s'il s'agissait de propagande du groupe Etat Islamique. Cette découverte, d'après BFMTV, ne change pas la physionomie de l'enquête. La piste d'un coup de folie serait toujours privilégiée. 

 
 

Le magistrat a ainsi indiqué que le parquet de Valence était "pour l'instant" toujours chargé de l'enquête. Une information judiciaire pour "tentative d'homicide sur personnes dépositaires de l'autorité publique" sera ouverte dimanche, à Valence. 

Plus tôt dans la journée, le procureur avait affirmé que la piste terroriste n'était pas privilégiée. "Rien ne renvoie sur l'appartenance à un réseau quelconque", avait déclaré le magistrat, qui avait précisé que le suspect "n'est pas signalé pour appartenance à des groupes radicaux ou religieux". Au moment de sa conférence de presse, l'exploitation du matériel informatique de l'agresseur était en cours.  

Qui est l'agresseur?

Âgé de 29 ans, l'homme, originaire de Bron dans la banlieue lyonnaise est de nationalité française et d'origine tunisienne. Ce "musulman pratiquant, mais pas radical", selon le procureur, "fréquentait la mosquée de Bron et occasionnellement la mosquée de Valence", où vit sa belle-famille. 

Il "n'a pas contesté la matérialité (des faits) et sa volonté de renverser les militaires, de les agresser, de les tuer peut-être aussi", a précisé Alex Perrin, lors de sa première audition dans l'après-midi. Au moment de sa prise en charge vendredi, l'agresseur aurait fait part devant les secouristes "de sa volonté de se faire tuer par des militaires et de tuer des militaires", au motif que ceux-ci "tuaient les gens". 

(...)

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS