Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

29 février 2016 1 29 /02 /février /2016 01:55

Les réformes de l’orthographe et des programmes ont un coût très réel
 
Avec la réforme des programmes scolaires et celle de l’orthographe imposées par Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, l’ensemble des manuels scolaire devront être remplacés à la rentrée prochaine.
La facture sera extrêmement salée pour le contribuable puisqu’elle atteindra presque 500 millions d’euros.
 
C’est la première fois que l’ensemble des programmes scolaires sont modifiés au cours de la même année, obligeant les enseignants à changer tous les manuels en une seule fois, de ceux du primaire à ceux du collège.
 En tout, ce sera l’achat de plus de 27 millions de livres qu’il faudra financer (11,2 millions de livres pour le collège et 16 millions pour le primaire).
L’État a débloqué 300 millions d’euros sur deux ans pour les manuels du collège.
 Le financement de ceux de l’école primaire sont traditionnellement à la charge des communes.
Ces dernières devront, dans un contexte budgétaire extrêmement contraint avec la baisse des dotations de l’État, trouver plus de 166 millions d’euros pour financer le renouvellement de ces manuels.
 
Appel au boycott des manuels scolaires imposant la réforme de l’orthographe en primaire
 
Les maires seront donc amenés à financer l’acquisition des manuels scolaires de primaire.
Le coût est estimé, par le syndicat national des éditeurs, à 30 euros par élèves de CP, CE1, CE2 et à 55 euros par élèves de CM1, CM2.
Le financement des manuels scolaires par les mairies étant une tradition et non une obligation légale, les maires doivent avoir leur mot à dire quant aux choix des manuels.
 
L’UNI et l’Observatoire des programmes scolaires appellent donc les maires de France à boycotter les manuels scolaires qui imposent la réforme de l’orthographe et à leur préférer ceux rédigés selon les règles classiques de l’orthographe.
 
 Tant qu’à dépenser de l’argent public pour l’achat de manuels scolaires autant que ceux-ci respectent notre langue et son orthographe.

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS