Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 02:53

Moscou explique la pause dans les pourparlers intersyriens par la tentative de l'opposition syrienne de les saper.

 

L'émissaire de l'ONU pour la Syrie Staffan de Mistura a annoncé que les pourparlers de paix sur la Syrie s'arrêtaient pour reprendre — en principe — le 25 février. La raison de cette pause réside dans les divergences entre les autorités syriennes et l'opposition sur les questions humanitaires.

 

"J'ai dit dès le premier jour que je ne tiendrai pas de discussions simplement pour parler", a indiqué le diplomate. Il s'est quand même voulu rassurant: "Ce n'est pas la fin ni l'échec des pourparlers".

Une réunion du groupe international de soutien à la Syrie, comprenant les principaux soutiens du régime de Damas et de l'opposition, est prévue le 11 février à Munich. M. de Mistura demandera également de tenir une réunion du Conseil de sécurité de l'Onu sur ce sujet.

 

Moscou, pour sa part, a exprimé son regret suite à la suspension des pourparlers. Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov a souligné qu'il s'agissait d'une tentative du groupe d'opposition de Riyad de saper les négociations en prenant pour prétexte les questions humanitaires.

 

En outre, les tentatives de l'opposition de justifier son retrait des pourparlers par l'opération antiterroriste russe en Syrie sont tout aussi inadmissibles, a souligné le vice-ministre.

"Leurs tentatives de saper les négociations sous prétexte que la Russie continue d'effectuer son opération militaire en Syrie sont absolument inadmissibles, car il s'agit de la lutte contre la menace terroriste dans ce pays. Le deuxième prétexte, selon lequel ils ne peuvent pas participer aux pourparlers à cause de la situation humanitaire qui se dégrade en Syrie, est tout aussi injustifié", a déclaré M. Gatilov.

Cet incident influera sur les discussions dans le cadre du groupe de soutien à la Syrie le 11 février, selon lui.

Les discussions à Genève réunissent deux groupes d'opposition à la fois: l'un a été formé suite aux rencontres à Moscou et au Caire, l'autre après des discussions à Riyad.



Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20160204/1021456912/syrie-pourparlers-sabotage.html#ixzz3zCQDqOeU

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS