Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 02:46

Alors qu'un centre de conciliation des parties belligérantes a été créé en Syrie sur une base militaire russe, certains groupes de rebelles refusent de respecter l'accord russo-américain de cessez-le-feu excluant le Front al-Nosra.

  • Le chef du Front Al-Nosra appelle les rebelles à rejeter la trêve. Cependant, le cessez le feu voulu par Moscou et Washington ne concernera pas le front Al-Nosra et Daesh.

  • Le président russe Vladimir Poutine a promis vendredi de poursuivre sa «lutte implacable» contre l'Etat islamique, le Front Al-Nosra et les autres «organisations terroristes», à quelques heures de l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu entre régime et groupes rebelles.

    «Je souhaite préciser une fois de plus que les groupes EI, le Front Al-Nosra et les autres organisations terroristes reconnues comme telles par le Conseil de sécurité de l'ONU ne sont pas concernés (par le cessez-le-feu). La lutte implacable contre eux sera, bien entendu, poursuivie», a-t-il déclaré lors d'une réunion avec les services de renseignement russes (FSB). «J'ai l'espoir que nos partenaires américains partent de ce principe également».

    Source: Sputnik

     

  • Près de 100 factions rebelles ont accepté de respecter l'accord russo-américain de cessez-le-feu en Syrie, a annoncé vendredi le Haut comité des négociations (HCN), qui rassemble des groupes clés de l'opposition et de la rébellion, à quelques heures de l'entrée en vigueur de la trêve.

    «Les factions de l'Armée syrienne libre (ASL) et de l'opposition armée sont d'accord pour respecter la trêve qui durera deux semaines (...)», a indiqué le HCN dans un communiqué parvenu à l'AFP, en parlant de «97 factions rebelles».

  • Le président russe Vladimir Poutine a estimé vendredi qu'un règlement pacifique du conflit syrien serait «difficile» mais qu'il n'existait pas d'autre solution, à la veille de l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu entre régime et opposition.

    «Nous comprenons et réalisons parfaitement que ce sera un processus difficile et peut-être même contradictoire, mais il n'existe pas d'autre voie que d'aller vers un règlement pacifique» du conflit, a déclaré M. Poutine devant les responsables des services de renseignement russes, selon des propos retransmis à télévision.

    Vladimir Poutine devant les responsables du renseignement russeSource: Sputnik
    Vladimir Poutine devant les responsables du renseignement russe

     

  • Malgré les intentions affichées par les Etats-Unis de passer au plan B, la Maison blanche a déclaré se féliciter de l’engagement pris par le président russe Vladimir Poutine concernant le cessez-le-feu en Syrie.

  • «D’ici un mois ou plus tôt, les Etats-Unis définiront le sérieux des intentions des parties prenantes au règlement du conflit syrien et la nécessité de passer au plan B», a déclaré le secrétaire d’Etat américain John Kerry.

  • Les forces kurdes de Syrie ont annoncé samedi qu'ils respecteront l'accord de trêve qui doit entrer en vigueur ce weekend, tout en se réservant le droit de  «riposter» en cas d'attaque, selon un communiqué.

    «Nous, les Unités de protection de peuple kurde (YPG), accordons une grande importance au processus de cessation des hostilités annoncé par les Etats-Unis et la Russie et nous nous le respecterons, en nous réservant le droit de riposter à l'agresseur (...) si nous sommes attaqués», affirme un communiqué publié samedi par le porte-parole des YPG Redur Xelil sur sa page Facebook.

  • La Turquie accuse les kurdes de vouloir partager la Syrie, ajoutant que l'intégrité territoriale du pays devait être préservée. «Le but du PYD (milice kurde syrienne) et du YPG est clair», explique-t-il sur la chaine de télévision Anadolu. «Tout comme Daesh, ils veulent diviser la Syrie pour former leur entité propre». 

     

  •  

    Le premier ministre turc Ahmet Davutoglu a affirmé que le cessez-le-feu sur la Syrie ne s'appliquerait pas si la sécurité de la Turquie était en jeu. 

    Source: Reuters

    Il a précisé que son pays prendrait s'il le fallait, les mesures nécessaires contre les kurdes syriens (YPG) et l'Etat islamique. «Ankara est la seule à même de décider dès que la sécurité de la Turquie est engagée» menace-t-il. 

     

  • «Moscou travaille avec Damas afin d’assurer le respect du cessez-le-feu et attend que les Etats-Unis fassent la même chose avec leurs alliés», a déclaré ce vendredi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov. Le responsable a par ailleurs annoncé que Moscou souhaiterait fixer les accords sur la Syrie avec Washington dans le cadre du Conseil de sécurité de l’ONU.

    Toutes les parties belligérantes doivent confirmer leur respect du régime de cessez-le-feu avant midi 26 février, a ensuite déclaré Mikhaïl Bogdanov.

    Mikhaïl BogdanovSource: Sputnik
    Mikhaïl Bogdanov

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS