Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 17:57

http://www.citoyens-et-francais.fr/

... Myriam El Khomri cache quelque-chose…

Le poste qu’elle occupe la surpasse, mais à 16 mois des présidentielles, sa position ne peut être remise en cause. C’est une bosseuse, des dossiers l’attendent aux fins de mettre en place une loi révolutionnaire, « ma loi » comme elle dit.

L’économie française est à la traîne, les patrons hésitent à recruter, il faut davantage de souplesse, les entreprises toutes tailles confondues, les startups et la droite la veulent cette loi.

(...)

le projet de loi travail dit El Khomri, pose comme principe essentiel le respect des convictions religieuses

Malika Sorel aurait très certainement fait une brillante ministre de l’Education nationale et probablement une ministre du travail compétente.

Dans un article paru hier dans le FigaroVox, elle vient nous éclairer sur un point passé inaperçu de la future loi El Khomri : Dans son préambule, le projet de loi travail dit El Khomri, pose comme principe essentiel le respect des convictions religieuses.

Le nouveau Code du travail affirmerait en effet «la liberté pour le salarié de manifester ses convictions y compris religieuses ».

Selon Malika Sorel :

« On se retrouve avec un outil de ‘déstabilisation massive’, ‘une insécurité juridique aussi bien pour les entreprises que pour les salariés’.« 

Elle cite l’exemple bien connue de la RATP, devenue une entreprise communautaire islamique, et les constats faits en avril 2015 par l’Observatoire du fait religieux en entreprise et l’Institut Randstad : les conflits religieux se sont multipliés dans les entreprises.

C’est ainsi que l’article 6 de la dite loi stipule que :

« la liberté du salarié de manifester ses convictions, y compris religieuses, ne peut connaître de restrictions que si elles sont justifiées par l’exercice d’autres libertés et droits fondamentaux ou par les nécessités du bon fonctionnement de l’entreprise et si elles sont proportionnées au but recherché. »

Cet article 6 risque bien de créer un trouble majeur au sein des entreprises d’un pays qui en connaît déjà suffisamment. Le gouvernement aura là encore manqué une belle occasion d’affirmer et de défendre le principe de la laïcité. Mais le veut-il encore ?

On vient d’apprendre que dans les rangs de la police française se trouvent des islamistes qui prônent la Charia, exigent des temps de prières, manifestent leur admiration pour l’Etat Islamique refusent certaines missions comme la protection d’une synagogue ou l’intervention dans certaines manifestations, mais ils portent des armes…. Même chose dans l’armée française. Pas de quoi rassurer les Français.

Dans les hôpitaux d’état, voilà des années que la Charia fait la loi… et que le personnel est tenu de respecter les diktats des patients « intransigeants ».

S’il restait encore un lieu où l’islam se devait d’être tenu à l’écart, c’est bien l’entreprise privée. Mais avec cette loi – si personne ne la conteste – la boîte de Pandore sera définitivement ouverte et les patrons auront perdu encore un peu plus de contrôle de leurs entreprises.

Pourtant, 76% des Français, selon une enquête IFOP de décembre 2015, se déclarent favorables à l’interdiction du port de signes religieux ostensibles dans les entreprises privées.

Il suffisait au projet de loi El Khomri d’afficher une neutralité souveraine sur cette question, puisque nous sommes un état laïque et de droit et que la religion reste un choix privé, et«laisser au besoin le soin aux entreprises de se doter d’un règlement intérieur qui leur permette de se protéger, comme ont su le faire aussi bien l’entreprise Paprec que la crèche Baby Loup» (...)

 

La nouvelle loi, si elle tend à alléger les entreprises d’une partie des charges et du fardeau des contrats de salariés, risque bien de plomber leur travail avec des pressions et des tensions communautaristes, et à renforcer au niveau national la tendance à asseoir les bases d’une république religieuse islamo-compatible. On ne peut le nier, ces tendances sont en train de naître en France, et aussi à n’en pas douter dans toute l’Europe.

Cet aspect de la loi n’a pour l’instant pas soulevé de contestations notables au niveau des syndicats, dont les islamistes représentent une part non négligeable de la clientèle, du patronat qui se terre et n’a pas accès aux médias et des journalistes, qui sont islamophiles et immigrationnistes jusqu’au suicide.

Myriam El Khomri, sous ses airs, fait-elle entrer ‘le Cheval de Troie’ ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Nancy Verdier pour Dreuz.info.

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS