Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

2 mars 2016 3 02 /03 /mars /2016 02:00

La chancelière allemande Angela Merkel estime que la crise migratoire qui bat son plein en Europe constitue le défi le plus difficile qu’elle ait relevé au cours de son mandat, tout en soulignant que les mesures adaptées pour y remédier étaient appropriées et adéquates.

"Pour le moment, la crise migratoire constitue l'épreuve la plus difficile de mon mandat. Cependant, tant que je remplis cette fonction (de la chancelière, ndlr), je m'engage à résoudre les problèmes auxquels mon pays fait face. Sans aucun doute, ce sont la stabilité et les intérêts internes de l'Allemagne qui comptent avant tout dans ce genre de situation", a déclaré Mme Merkel dans une interview accordée à la chaîne allemande ARD.

Et de souligner: "En ce qui concerne la crise migratoire, je n'ai pas de plan B. C'est un problème que l'on ne résout pas à la va-vite. C'est une étape cruciale de notre histoire".

"La fermeture des frontières de façon unilatérale ne remédiera certainement pas au problème. D'ailleurs, c'est ce qui m'inquiète: si un pays fermait sa frontière, d'autres en subiraient les conséquences. Ce n'est pas l'Europe telle que je la conçois", a-t-elle relevé.

Et de conclure: "Il est indispensable de conserver l'unité de la communauté européenne".

Selon le quotidien allemand Saarbrücker Zeitungm la chancelière, hostile à la proposition de son allié et ministre-président de Bavière Horst Seehofer de fixer une limite au nombre de réfugiés arrivant en Allemagne, ne se rend pas compte que l'enjeu majeur n'est pas la résolution du problème des migrants, mais le maintien même de la chancelière au pouvoir.

 

A cause de la politique migratoire, la cote de popularité de Mme Merkel a fortement chuté. D'après les derniers sondages, environ 40% des Allemands prônent la démission de la chancelière fédérale Angela Merkel à cause de sa gestion de la crise migratoire.

 

Selon les données actualisées de l'agence européenne Frontex, sur les dix premiers mois de 2015, environ 1,2 million de migrants sont arrivés sur le territoire des pays de l'UE. La Commission européenne a reconnu que la crise migratoire actuelle était la plus grave depuis la Seconde Guerre mondiale.



Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20160229/1022904917/crise-migratoire-merkel-solution.html#ixzz41YOWNsVY

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS