Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

8 mars 2016 2 08 /03 /mars /2016 02:25

Des échantillons de poussière collectés dans une vingtaine de maisons situées à proximité de cultures (vignes, vergers, céréales) contiennent des résidus de pesticides, dont une majorité de perturbateurs endocriniens qui provoquent des dérèglements hormonaux, affirme mardi Générations futures.

L'ONG, qui milite pour une meilleure prise en compte de l'impact des pesticides sur la santé, a fait analyser une vingtaine d'échantillons de poussière et rechercher 61 pesticides différents. Les maisons étaient à une distance comprise entre 0 et 200 mètres des cultures.


(...)
 

Le collectif "Sauvons les fruits et légumes", rassemblant quelques dizaines de producteurs, a critiqué mardi la démarche de Générations futures qu'elle accuse de "chercher à faire peur" et dénonce la multiplication de ce type d'étude par l'ONG (analyses sur des salades, des fraises, des cheveux d'enfants, etc), sans qu'aucune conclusion scientifique puisse en être tirée.

 

Les perturbateurs endocriniens (présents dans des pesticides, des plastiques, des cosmétiques, etc.) sont des substances soupçonnées d'interagir avec des protéines régulant les cellules de l'être humain, provoquant ainsi cancers, malformations congénitales et retards de développement chez les enfants.(...)

 

L'ONG signale aussi que trois produits ont été retrouvés dans tous les échantillons: le perméthrine, le tebuconazole et le dimethomorph.
Une autre substance, le diuron, pourtant interdit depuis 2008, a été retrouvée dans 90% des habitations.

(...)
 

Le 16 décembre 2015, le Tribunal de l'Union européenne, saisi par la Suède, a condamné la Commission pour manquements à ses obligations pour n'avoir pas arrêté à la date prévue une définition des perturbateurs endocriniens.

 

Source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS