Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 03:53

source  La Tunisie a subi hier des attaques simultanées sans précédent à Ben Guerdane, proche de la frontière avec la Libye. Celles-ci ont été attribuées à l’État islamique (EI). David Thomson, journaliste à RFI, spécialiste des mouvements jihadistes, répond aux questions de «L’Orient Le Jour».

Au sein de l’Etat islamique, les Tunisiens sont ceux qui combattent le plus, qui sont les plus déterminés. Dans tous leurs communiqués et dans toutes leurs vidéos, ils manifestent clairement leur intention de mener des attaques terroristes en Tunisie. Le pire est à venir pour la Tunisie.

Est-ce que les jihadistes circulent facilement entre la Libye et la Tunisie ?

La circulation a été extrêmement facile pour les jihadistes, notamment tunisiens, mais aussi français, entre la Tunisie et la Libye jusqu’à récemment, c’est-à-dire jusqu’au début d’année 2015. C’est ce qui a permis à plusieurs centaines de Tunisiens de regagner sans trop de mal le jihad, en particulier à partir de l’été 2013. À partir de 2015, les autorités tunisiennes mais aussi libyennes, en tout cas, la partie Fajr Libya, ont été beaucoup plus vigilantes. Mais les flux continuaient de passer. [...]

Il faut également garder en tête qu’il y a encore un grand nombre de jihadistes qui sont sur le sol tunisien, qui se sont rasé la barbe et qui sont passés en clandestinité. Lors de la période où les autorités faisaient preuve d’une tolérance vis-à-vis des jihadistes entre 2011 et 2013, c’est à ce moment-là que les jihadistes tunisiens ont mis en place des trafics d’armement très importants, qui venaient de la Libye.

Il y a plus de 5 000 ressortissants tunisiens qui sont partis faire le jihad en Syrie, en Irak et en Libye, qui vont revenir et qui ont des intentions terroristes très fortes contre la Tunisie. Même au-delà de ces individus-là, il y a un certain nombre de militants et de jihadistes tunisiens qui sont sur le sol tunisien, qui sont armés et déterminés, et qui peuvent passer à l’action.

À mon avis, il y a beaucoup de jihadistes ayant mené l’attaque de Ben Guerdane qui sont dans ce cas de figure-là. [...]

L’Orient Le Jour

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS