Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 19:37

http://www.citoyens-et-francais.fr/

BREIZATAO – ETREBROADEL (14/03/2016) Treize millions d’Allemands étaient appelés aux urnes, dimanche 13 mars, dans les Länders (régions) de Bade-Wurtemberg, de la Rhénanie-Palatinat, et de la Saxe-Anhalt. Le scrutin était considéré comme un test majeur pour Angela Merkel avant les élections fédérales de 2017. Elles ont tourné au désastre pour la chancelière allemande, écrasée dans son fief historique par le nouveau parti anti-immigration “Alternative pour l’Allemagne”.

Défaite historique

Le parti de la chancelière, l’Union chrétienne-démocrate (CDU), enregistre une défaite dans deux régions des trois régions où se déroulaient les élections, selon les premiers sondages réalisés à la sortie des bureaux de vote. La CDU (centre-droit) sont battus en particulier dans leur fief historique du Bade-Wurtemberg, où ils obtiendraient 27,5 % des voix et sont devancés par les Verts (32,55 %).

Surtout, le principal vainqueur de ces scrutins régionaux est le nouveau parti anti-immigration, Alternative pour l’Allemagne (Afd). Il réalise une percée majeure, obtenant 10% dans la Rhénanie-Palatinat, 21,5% dans la Saxe-Anhalt et 12,5% dans le Bade-Würtemberg. Il entrera dans deux des trois parlements concernés.

Le début de la fin pour Angela Merkel

Cette défaite historique est un coup terrible pour Angela Merkel qui subit là les conséquences de sa politique migratoire extrémiste. L’Allemagne a ainsi accueilli, sur ordre de la chancelière, plus d’un million de musulmans en 2015 et devrait en recevoir autant en 2016. L’actuel chef du gouvernement allemand refusant par ailleurs catégoriquement de changer sa politique sur la question.

Totalement isolée en Europe, ayant provoqué la désintégration de Schengen, Merkel est désormais clairement menacée en Allemagne où son parti risque de voir ses électeurs se tourner en masse vers l’AFP. Un parti pourtant âgé de seulement 3 ans.

Cette défaite va, à n’en pas douter, donner matière à réflexion dans les capitales d’Europe de l’Ouest. Si le chef du gouvernement le plus puissant d’Europe tombe sur la question migratoire, il deviendra pour les partis de gouvernement très risqué – pour ne pas suicidaire – de défendre une politique immigrationniste radicale.

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS