Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 03:24

source  Le premier camp de migrants de l’Hexagone qui répond aux normes internationales du HCR doit accueillir à partir de lundi 1.500 personnes à Grande-Synthe, dans le Nord. Sanitaires de qualité, espaces de vie, présence des associations, liberté de circulation sont les points d’orgues de ce « camp humanitaire ».

La mairie de Grande-Synthe a précisé que ce camp n’a pas vocation à durer, tout en reconnaissant qu’il perdura tant que des migrants seront là.

Les migrants seront hébergés dans des maisonnettes en bois, installées sur un espace de cinq hectares qui jouxte l’autoroute Dunkerque-Calais. « Il y a aujourd’hui un peu plus de 200 cabanons. On espère en avoir 275 à court terme pour loger au moins 1.500 personnes », a indiqué à l’AFP Angélique Muler, coordinatrice du camp chez MSF, précisant que le camp a été dimensionné pour 2.500 personnes. L’ONG installera 500 habitations à terme.

Chaque petit chalet fait entre 8 et 10 mètres carrés, dans lesquels seront logées 4 ou 5 personnes. Ce camp dit humanitaire a la particularité d’être pourvu de sanitaires de qualité : points d’eau, douches avec eau chaude, toilettes en nombre suffisant.

Sur son site, le HCR précise par exemple qu’un point d’eau doit être installé pour 200 à 250 personnes. Amener l’eau, l’électricité, l’éclairage public a constitué le plus gros œuvre des travaux, explique France Info. [...]

Enfin, les migrants sont libres d’entrer et sortir du camp comme ils le souhaitent. [...]

L’installation de ce camp a coûté 2,7 millions d’euros. Il est financé à 75% par MSF (soit 2 millions d’euros), le reste étant pris en charge par la ville de Grande-Synthe. L’Etat n’a pas participé à son financement. [...] 

metronews

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS