Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 02:19

04/03/2016 – 07h45 Nancy (Breizh-info.com) – Le sénateur lorrain Jean-Louis Masson (droite indépendante) a déposé une propositions de loi pour graver la lutte contre les communautarismes dans le marbre de la Constitution. Elle a été renvoyée en Commission des Lois comme l’impose le règlement.

Par cette proposition de loi, le sénateur veut protéger le principe d’égalité des citoyens en droits et en devoirs contre les atteintes causées par les exigences communautaires et religieuses – principalement musulmanes – ainsi que les clientélismes électoraux qui se font les complices de ces communautarismes.

Sénateur de la Moselle depuis 2001, celui qui fut élu RPR (député, puis au conseil régional de Lorraine) est aussi conseiller général sans discontinuer depuis 1976 (d’abord de l’ancien canton de Vigy, disparu, puis du canton du Pays Messin où il a été versé en 2014). (...)

Le 24 février 2016, le sénateur Jean-Louis Masson a déposé une proposition de loi constitutionnelle  au sujet du communautarisme. Il part d’un constat simple : «le développement des communautarismes, notamment du communautarisme musulman, fait peser de graves menaces sur notre société. Il suffit de constater que les récents attentats terroristes étaient tous le fait d’extrémistes musulmans radicalisés dans une logique communautariste ». Le sénateur dénonce le fait que « sous couvert d’origine, de race ou de religion, certains prétendent s’exonérer du respect le plus élémentaire des règles de notre société ».  (...)

Il critique ensuite vertement la Commission des lois du Sénat : « Dans sa séance du 3 février 2016, la commission des lois du Sénat a examiné les amendements à une proposition de loi constitutionnelle sur la laïcité.  (...)

Surtout, tous ces renoncements mettent en péril le grand principe constitutionnel d’égalité des citoyens en droits et en devoirs. C’est pourquoi le sénateur propose d’insérer après le premier alinéa de l’article 1er de la Constitution ces quelques mots : « Le respect de la règle commune s’impose à tous. Nul individu, nul groupe ne peut se prévaloir de son origine, de sa race ou de sa religion pour s’en exonérer ou en être exonéré ».

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS