Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

18 mars 2016 5 18 /03 /mars /2016 18:45

Des ONG et associations israéliennes ont vérifié la nature, la destination et l’usage des fonds occidentaux versés à des organisations arabes de Judée-Samarie en Israël ou de Gaza.

Et ils ont conclu que la quasi-totalité des transferts vont à des organisations qui encouragent le terrorisme.

Le Professeur Gerald Steinberg, président d’ONG Monitor, organisme israélien de surveillance, dénonce les transferts de fonds à des groupes terroristes comme étant “à la fois immoral et illégal”.

Ce sont les citoyens d’Israël qui quotidiennement sont victimes de ce terrorisme arabe «palestinien» soutenu financièrement par l’UE et d’autres pays et organismes occidentaux. (...)

Ruthie Blum, sur Algemeiner, déclare que le rapport de MEMRI signale plus particulièrement cinq organisations qui “expriment ouvertement leur soutien au terrorisme par des cérémonies à la gloire des terroristes, l’exaltation publique de la terreur et de leurs auteurs montrés en exemple, et la mise en ligne de contenus incitatifs sur les médias sociaux.”

(...) Il n’y a aucune justification pour que les démocraties européennes, les Nations Unies et les donateurs privés financent des individus, des groupes ou des institutions qui soutiennent le terrorisme” ajoute Steinberg.

Steinberg considère que si “les parlementaires et les journalistes étendent leur rôle de surveillance sur ces financements et dévoilent leurs processus secrets, cette pratique est susceptible de prendre fin.”

Le dernier rapport, intitulé “Incitation au Terrorisme par des Organisations de la société civile palestinienne financés par des fonds étrangers,” écrit par B. Shanee, se concentre donc sur cinq organisations très coupables :

  1. L’Association Palestinienne Bar,
  2. Le Centre d’Art Populaire,
  3. Le Forum de la Jeunesse Shabab Al-Balad,
  4. Le Centre culturel Handala et
  5. La Société Rurale Al-Nahda.

MEMRI dévoile notamment que l’Association Palestinienne Bar, organisme officiel des avocats du barreau de la Rive Occidentale et de la bande de Gaza, a décerné une licence posthume d’avocat à Muhannad al-Halabi, tué après avoir poignardé à mort deux personnes innocentes à Jérusalem en Octobre dernier.

(...)

Selon le rapport, le Centre d’Art Populaire [Popular Art Centre], un centre communautaire pour les arts à Ramallah s’occupe aussi beaucoup de « l’art du terrorisme ».

« Il a tenu le 6 février une levée de fonds de solidarité avec les familles des ‘martyrs’ de Jérusalem dont les maisons ont été démolies au son ‘des chants de la Révolution Palestinienne’.

Le Centre d’Art Populaire a levé $25,000 qui ont été transférés à un fond pour la reconstruction des maisons démolies. L’un des promoteur de cette levée de fonds était Muhammad Alian, père de Bahaa Alian qui avec Bilal Abu Ghamen, a perpétré le 13 octobre 2015 la tuerie par balles et couteaux dans un bus à Armon HaNatziv près de Jérusalem, dans laquelle trois personnes ont été tuées et sept autres blessés.

(...) Ce centre reçoit des fonds de l’UE via l’Association Al Taawon et l’AM Qattan Foundationqui à son tour est financée par des organismes étrangers comme la Fondation Bill et Melinda Gatesl’Office des Nations Unies pour la Coordination des affaires humanitaires, l’UE, l’UNESCO, l’Agence suédoise de Coopération internationale pour le développement, etl’Ambassade du Canada au Liban.

Les trois autres groupes listés dans le rapport ont des profils similaires et continuent aussi d’être financés par des institutions occidentales et philanthropiques.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction, adaptation © Nancy Verdier pour Dreuz.info.

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS