Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 13:54

20/03/2016 – 08h00 Nantes (Breizh-info.com) – ... Lorsqu’un clandestin se maintient sur le territoire français pendant des mois, bien qu’il ait été débouté de tous ses recours depuis des mois, il bénéficie de la mansuétude des autorités policières, religieuses ou encore judiciaires. C’est ainsi que plusieurs dizaines de clandestins squattent un ancien presbytère à Doulon (Nantes-est). Mais cette situation – intenable du point de vue du droit et pour les riverains – devrait enfin cesser dans les semaines à venir.

L’extrême-gauche annonce en effet qu’une expulsion du squat installé dans ce bâtiment vétuste est (enfin !) envisagée dans les semaines à venir, probablement à la fin de la trêve hivernale, le 31 mars. Selon le collectif  – proche de l’extrême-gauche libertaire et anticléricale – qui gère le squat, le Secours Catholique aurait arrêté de fournir de l’aide alimentaire aux habitants du squat le 16 mars. (...)

... l’extrême-gauche affirme en effet qu’elle héberge des « mineurs isolés étrangers» (MIE) injustement mis de côté par les services du département. Alors que ceux-ci sont débordés – le nombre de MIE a triplé en quatre ans et que parmi ces mineurs, certains sont plus âgés que ce qu’ils déclarent, afin de bénéficier d’un statut plus permissif, la loi interdisant leur expulsion. Une escroquerie à la charité publique que les tests osseux pratiqués systématiquement permettent d’écarter.  (...)

Alors que le squat du presbytère de Doulon a vu jusqu’à 120 personnes s’entasser dans des conditions d’hygiène très approximatives – sachant que le bâtiment ne répond depuis très longtemps à aucune norme, ce qui explique qu’il ait été délaissé par l’Eglise – une partie des squatteurs migrants a été relogée.

Les autres – une cinquantaine de personnes – sont déboutés de toutes leurs demandes et n’ont logiquement rien à faire sur le territoire. Sauf pour l’extrême-gauche anarchiste et libertaire.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS