Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

8 mars 2016 2 08 /03 /mars /2016 02:28

Notre frère missionnaire Daniel O., qui nous avait déjà averti de l’égorgement d’un migrant iranien converti au christianisme dans le camp de Grande-Synthe (voir ici), nous a signalé hier un autre cas particulièrement préoccupant et qui laisse perplexe : notre droit interdit d’expulser vers son pays d’origine un étranger, fût-il en situation irrégulière, s’il y risque sa vie, sa liberté ou de mauvais traitements. (...)

Ahmed*, natif de Téhéran, s’est converti au christianisme lors d’un séjour en Turquie, il y a déjà longtemps. Il était retourné en Iran mais, comme les autres convertis de l’islam, il ne pouvait se rendre dans les églises “officielles” (à cause des caméras de surveillance, de la police secrète présente aux cultes, etc.). Il participait donc à des réunions de maison.

La pression exercée devenant trop forte, il a fui son pays par la route des migrants, laissant derrière lui sa femme enceinte qui devait venir le rejoindre une fois qu’il serait passé en Angleterre. Il s’est retrouvé dans la jungle de Dunkerque, avec d’autres migrants candidats au passage en Angleterre.

Il a été pris dans la persécution des migrants chrétiens par les islamistes et a été secouru par des chrétiens locaux avec les autres chrétiens iraniens le 14 décembre 2015. Au cours de cette nuit, dans la jungle de Grande-Synthe, Mohammed, 19 ans, avait été égorgé rituellement – pour avoir refusé de revenir à l’islam – et de nombreux autres migrants chrétiens avaient reçu des coups de couteau, avaient été frappés et dévalisés.

 

Ayant trouvé un travail de traducteur (il parle anglais, kurde, turc…), Ahmed* avait décidé de demander asile en France. Début février 2016, aidé et conseillé par des chrétiens de Dunkerque, il a pris le train pour Paris afin de faire les démarches nécessaires, mais il y a été arrêté. Deux jours plus tard, il était expulsé vers l’Iran via la Turquie.

Motif de son expulsion : visa expiré. Il est resté en prison en Turquie, puis en Iran. Il n’a commis aucune infraction de droit commun ni en France ni en Iran : ses tribulations sont uniquement dues à son absence de papiers en règle et à sa foi chrétienne. Amir a toujours affiché sa foi chrétienne avec courage. Arrivé en Iran, on lui a dit qu’il allait être pendu pour « apostasie de l’islam ». 

(...)

Un Afghan a tenté de se suicider en apprenant qu’il allait devoir retourner dans la “jungle”. Ça les a tous traumatisés… Hier, dimanche 28 février, la plupart des migrants chrétiens secourus ont dû être amenés aux urgences pour des angines, bronchites, grippes. Leur situation reste très précaire. Merci de prier pour eux et pour ceux qui s’en occupent.

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS