Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

17 avril 2016 7 17 /04 /avril /2016 23:39

Son sort est scellé et son successeur déjà connu. Le général de corps d’armée Bertrand Soubelet, officier de gendarmerie, devrait être «placé en position hors cadre en attente d’une affectation temporaire» selon nos informations.

Une condamnation à la mort lente pour ce général qui se retrouve privé de son commandement après avoir choisi de publier un livre alors qu’il est encore en activité. Intitulé « Tout ce qu’il ne faut pas dire : Insécurité, justice, un général de gendarmerie ose la vérité » ( Plon), cet essai polémique rencontre un vif succès en librairie. Un pied de nez au devoir de réserve.

Mais ce général, un pur Basque au caractère bien trempé, «assume». Le général Soubelet sanctionné sera remplacé, par décret du président de la République, au commandement de la gendarmerie de l’outre-mer par le général de brigade Lucas Lambert, en poste en Guyane et qui prendra dans quelques mois pour l’occasion une étoile de plus sur son képi.

La parution au Journal officiel est déjà prévue pour ce week-end. En juillet 2014, Bertrand Soubelet avait déjà été dépossédé du poste très envié de directeur des opérations et l’emploi après une audition en décembre 2013 à l’Assemblée nationale consacrée aux moyens de lutte contre l’insécurité au cours de laquelle il avait critiqué la facile remise en liberté des délinquants mineurs.

Le Parisien

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS