Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

2 avril 2016 6 02 /04 /avril /2016 01:31

Dans une lettre ouverte, des agents de la police aéronautique ont exprimé leurs inquiétudes sur la sécurité à l'aéroport de Zaventem. "L'EI a bénéficé d'un coup de main, avec des hommes en reconnaissance et des repérages", indique une source policière dans Het Nieuwsblad.

© photo news.
© photo news.
© photo news.

Ce n'est plus vraiment un secret. L'an dernier, la RTBF avait déjà affirmé que de nombreuses personnes radicalisées travaillaient à Brussels Airport. Plusieurs badges ont notamment été désactivés pour éviter que des personnes malintentionnées n'aient accès aux lieux plus sensibles. 

Dans la lettre ouverte publiée hier, les agents se plaignent du manque de contrôle et de sécurité à l'aéroport. Tout le monde peut s'y balader tranquillement, même les personnes recherchées. Les terroristes peuvent donc aller faire du repérage sans le moindre problème. De plus, ils sont trop nombreux parmi les employés à avoir des antécédents judiciaires, que ce soit dans les boutiques ou parmi les bagagistes.

Les faux touristes
"Pour nous, il est évident que les terroristes ont bénéficié de l'aide de personnes qui ont fait du repérage avant de passer à l'action", lit-on dans la lettre. Des sources policières ont confirmé au Nieuwsblad que les "faux touristes" étaient de plus en plus nombreux à l'aéroport. "Ce sont des personnes qui étaient connues pour avoir combattu en Syrie. Nous les avons arrêtées et nous avons signalé leur présence. Mais on ne sait pas ce qui a été fait de cette information."

En attendant, il est de notoriété publique que des personnes radicalisées travaillent à Zaventem. "Quand nous contrôlons ces personnes, nous tirons plus d'une fois des grands yeux. Ce sont rarement des durs à cuire qui ont des idées radicales avec un long dossier."

Au moins 50 sympathisants
Aujourd'hui, on estime qu'au moins 50 sympathisants de l'EI travaillent à Brussels Airport. "Ils disposent d'un badge de sécurité et peuvent même accéder au cockpit d'un avion", confie une source policière.

"Par le passé, nous avons retiré le badge de plusieurs personnes parce qu'ils exprimaient leur sympathie pour l'EI. Mais nous ne l'avons certainement pas fait pour tout le monde. Nous trouvons ces radicaux surtout dans les magasins, le services de nettoyage et parmi les bagagistes."

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS