Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 22:14

Dans l’incroyable feuilleton législatif et légal européen sur les produits que vend Monsanto,la prolongation de l’autorisation de commercialisation de son produit fétiche, le Roundup, révèle à nouveau à quel point les institutions européennes sont prêtes à tout pour défendre les intérêts de cette firme.

 

Comment passer outre l’avis des peuples européens ?
 
 
C’est la question que semble bien se poser la commission européenne depuis des années.Elle avait déjà eu recours aux procédures complètement antidémocratiques de l’UE, nécessitant une majorité qualifiée pour l’empêcher d’interdire d’interdire le fameux maïs MON 810 de Monsanto. Que va-t-elle inventer pour tenter de prolonger la commercialisation du Roundup ? Déjà, fin mars, elle avait préféré repousser un vote, faute d’une majorité. Le Monde révèle aujourd’hui qu’elle va proposer une polongation de 10 ans et non de 15, aux Etats-membres, qui devraient se prononcer les 18 et 19 mai. Les réticences étatiques sont renforcées par le classement, par l’OMS, de la substance comme « cancérogène probable  », alors que le processus européen a conclu, au contraire que cela était « improbable  ».
 
Les parlementaires européens se sont donnés bonne conscience en proposant une autorisation pour sept ans, assortie, il est vrai, de plusieurs restrictions, dont aucune n’a été retenue par le projet de la commission. Malheureusement, on peut craindre qu’un compromis soit trouvé dans quelques semaines, qui permettra à la multinationale controversée de poursuivre ses affaires très lucratives en Europe, alors même que de gros soupçons planent sur la dangerosité de ses produits pour notre santé ! La commission lui demande juste de rendre public ses études ! Il est donc important de se mobiliser le plus possible pour dire notre ras-le-bol de la manière dont ce monstre européen fonctionne et tenter, par les opinions publiques, de faire pression sur la décision qui devra être prise dans les prochains jours.
 
Pour ceux qui pouvaient encore en douter, la persévérance des institutions européens à toujours appuyer les produits de Monsanto, alors même que de nombreux scientifiques pointent les dangers de ses produits, lève un voile sur les motivations de ce projet européen détestable.
 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS