Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

5 avril 2016 2 05 /04 /avril /2016 22:14

bb89ea1b-5c70-4c50-8c11-c579fe47f393

La paroisse Notre-Dame-du-Rosaire à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) en région parisienne s’apprête à accueillir un invité hors du commun, ce mercredi 6 avril, puisqu’il s’agira d’un musulman converti au christianisme.

D’origine kabyle, Mohammed Christophe Bilek s’est fait baptiser en 1970 et a fondé vingt ans plus tard l’association Notre-Dame de l’accueil des musulmans convertis au christianisme. À ce titre, et sur la base de son expérience, il interviendra sur le thème : « Peut-on parler de Jésus aux musulmans ? ».

« Quitter l’islam est périlleux, cela se fait au risque de sa vie »

Surprenant pour un homme qui a découvert Jésus de manière tout à fait providentielle alors qu’il était encore enfant : d’abord grâce à des émissions de radio puis en traversant chaque jour une église, sur le conseil d’un ami, pour se rendre plus rapidement à l’école.

« Pour nous qui venons de l’islam, suivre le Christ a pour conséquence, ipso facto, de rompre avec son passé, sa famille et sa communauté, et ses certitudes morales ou spirituelles. Il est bien plus simple de rester musulman… croyez-moi !

 Les excuses sont nombreuses et faciles, pour ne pas opérer cet arrachement.

Quitter l’islam est périlleux, cela se fait au risque de sa vie. Alors par pitié, sœurs et frère d’Occident, accueillez et soutenez ceux qui le font », implore le converti.

 

Conférence sur le thème : « Peut-on parler de Jésus aux musulmans ? », le mercredi 6 avril 2016 à 20 h 30 à la maison paroissiale de l’église Notre Dame du Rosaire , 11 avenue Joffre 94100 Saint-Maur-des-Fossés (salle du sous-sol). Entrée libre.

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS