Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 20:55
Une centrale nucléaire allemande victime d'une cyberattaque

L'information a été confirmée au lendemain dutrentième anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl. Mais la rumeur circulait depuis plusieurs jours dans le petit monde de la cybersécurité. Une centrale nucléaire allemande a bel et bien été visée par plusieurs attaques informatiques d'ampleur. Révélée par le quotidien britannique The Telegraph, la nouvelle a de quoi faire frémir, d'autant que les services de renseignements européens craignent depuis plusieurs mois des attaques terroristes contre ces sites sensibles.

La centrale de Gundremmingen, située à 120 kilomètres au nord-ouest de Munich, a subi des assauts répétés de hackers. Ses systèmes informatiques ont été infectés par deux types de virus (W32.Ramnit et Conficker). Ces programmes malveillants n'ont pas mis en péril les installations critiques des réacteurs, assurent les responsables de la société Rheinisch-Westfälisches Elektrizitätswerk Aktiengesellschaft (RWE) qui exploite le site. 

 

Le système informatique concerné n'a rien à voir avec celui qui régit l'exploitation de la centrale », a ainsi déclaré un porte-parole de l'entreprise.

Mais, selon nos informations, dix-huit postes ont tout de même été exposés à ces malwares, connus depuis 2008 pour « collecter » des datas sensibles sur l'ensemble des réseaux connectés occidentaux. L'un des modules intégrés à ces programmes permettrait de prendre le contrôle à distance d'un serveur. À ce stade, rien ne permet de relier ces attaques à d'éventuels actes terroristes.

Une attaque à relativiser

La plupart des experts en sécurité informatique tiennent à relativiser la gravité de l'incident. Matthieu Dierick, ingénieur chez F5 Networks, n'en pointe pas moins qu'« une attaque par malware peut faire de gros dégâts dans le monde industriel ». Un virus peut, de fait, exfiltrer des informations sensibles. Il peut aussi injecter, dans le réseau informatique, des lignes de code susceptibles de nuire à l'installation. 

Des piratages de plus en plus nombreux

Les autorités françaises, à commencer par les cinq cents experts de l'Agence nationale pour la sécurité des systèmes d'information (Anssi), prennent très au sérieux les risques qui pèsent sur les installations nucléaires, et les niveaux de protection ont été rehaussés depuis plusieurs mois. Les services secrets allemands se montrent d'autant plus préoccupés par l'attaque de la centrale de Gundremmingen que celle-ci avait déjà subi de graves dysfonctionnements dans les années 70. En novembre 1975, deux mécaniciens travaillant sur l'un de ses réacteurs avaient été tués en intervenant sur les mécanismes de refroidissement par vapeur. En 1977, la même centrale avait connu une série de défaillances accidentelles, déclenchant son arrêt d'urgence. C'est à ce jour l'unique incident ayant conduit à l'arrêt complet d'un réacteur enAllemagne.

 

http://www.lepoint.fr/societe/une-centrale-nucleaire-allemande-victime-d-une-cyberattaque-29-04-2016-2035939_23.php#xtor=RSS-221

 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS