Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

27 mai 2016 5 27 /05 /mai /2016 02:27

Dans une tribune publiée ce lundi 13 mai dans le journal Le Monde, une médaille Fields et sept prix Nobel français dénoncent les coupes budgétaires prévues pour la recherche, qui s'apparentent pour eux à «un suicide scientifique et industriel».

 

256 millions d'euros. C'est la coupe budgétaire annoncée par le gouvernement dans le budget de la recherche. Une décision qui a suscité la colère d'éminents chercheurs, qu'ils expriment dans une tribune publiée dans le journal Le Monde. Des scientifiques aussi prestigieux que Françoise Barré-Sinoussi (Prix Nobel de physiologie ou médecine), Claude Cohen-Tannoudji (Prix Nobel de physique), Albert Fert (Prix Nobel de physique), Serge Haroche (Prix Nobel de physique), Jules Hoffmann (Prix Nobel de physiologie)...

En effet, le mercredi 18 mai a été présenté en commission des finances de l'Assemblée nationale un décret annulant 256 millions d'euros de crédits sur la mission «recherche et enseignement supérieur». Les économies réalisées devraient en grande partie servir à financer des mesures liées à l'emploi et à l'allocation pour les demandeurs d'asile. 

Dans leur tribune, les chercheurs dénoncent un véritable «suicide scientifique et industriel» : «Ce que l'on détruit brutalement, d'un simple trait de plume budgétaire, ne se reconstruit pas en un jour», déplorent les chercheurs et les signataires d'ajouter : «Les organismes nationaux de recherche vont devoir arrêter des opérations en cours et notamment limiter les embauches de chercheurs et de personnels techniques.»

Dans un contexte de concurrence internationale et de risque de décrochage, cette mesure serait désastreuse selon les signataires de la tribune. Ils rappellent que de l'autre côté de l'Atlantique, c'est une politique inverse qui a été choisie, puisque «le gouvernement américain vient de décider de doubler son effort dans le domaine des recherches sur l'énergie».

Enfin, cette décision budgétaire «n'incitera pas non plus la jeunesse à se tourner vers les métiers de la recherche scientifique et de la Recherche & Développement en général», argumentent encore les chercheurs

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS