Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 00:10

Café Heimdal - CopenhagueUn groupe de propriétaires de bars d’une banlieue de Copenhague a demandé au gouvernement de les protéger contre les patrouilles de la sharia, des jeunes musulmans de seconde génération qui veulent imposer une « sharia zone ».

Des jeunes vandalisent nos commerces, nous jettent des pierres, veulent interdire l’alcool, les jeux d’argent qui sont contraires aux lois de la sharia, se plaignent les propriétaires des bars et cafés de Nørrebro, en banlieue de Copenhague.

« Récemment, des jeunes sont arrivés dans le café, et ils ont crié aux clients de partir, » a déclaré Heidi Dyrnesli, propriétaire du Café Heimdal à Radio24syv, sans qui l’affaire aurait été étouffée par les grands médias.

« Ils ont crié que Nørrebro leur appartient, que c’est une sharia zone, et qu’il est interdit d’y boire de l’alcool. »

Birgitte Fischer et Mohammed Ahmed, les propriétaires du Mucki Bar, ont déclaré à la radio qu’une patrouille de la sharia a lancé des pierres pour casser les fenêtres, puis ils ont lancé des pétards à l’intérieur du café dans le but de terroriser et faire fuir les clients, et ensuite ils ont réclamé aux deux associés 60.000 couronnes (environ 9,000 Euros) pour “leur protection”.

« Un jour ils arrivent et vous disent qu’ils nous surveillent, et d’autres fois, ils jettent des vélos contre notre vitrine. Des fois ils sont masqués, poltrons et lâches… et nous, on a peur. Surtout nos clients, qui sont très mal à l’aise de la situation. Récemment ils ont jeté un pavé par la fenêtre alors que des clients étaient assis à la table juste à coté. Ils auraient pu être blessés, et on a eu des débris de verre partout, au milieu des clients » a déclaré Birgitte Fischer à la radio.

Les cafetiers se plaignent que malgré plusieurs plaintes, la police n’a rien pu faire, et c’est pourquoi ils font maintenant appel au gouvernement.

Birgitte Fischer explique que par le 5 mai dernier, la police n’est arrivée que 20 minutes après qu’elle ait appuyé sur son bouton d’alarme, bien trop tard.

La ministre de l'intégration Inger Stoejberg (à droite sur la photo) a rendu visite aux patrons de bars harcelés par les patrouilles de la sharia (photo d'illustration)
La ministre de l’intégration Inger Stoejberg (à droite sur la photo) a rendu visite aux patrons de bars harcelés par les patrouilles de la sharia (photo d’illustration)

En réaction, la ministre de l’intégration Inger Stoejberg s’est rendue dans le quartier mercredi dernier.

Les médias locaux rapportent qu’elle a parlé avec les « jeunes » [musulmans] qui l’ont accusée d’exagérer la gravité du problème et qu’elle cherchait à plaire à ceux qui soutiennent les lois anti-immigration.

Stoejberg leur répondit : « il y a des jeunes ici qui ne se conduisent pas convenablement, et des patrons de bars victimes impuissantes. Si vous avez des solutions à proposer, je suggère que vous nous aidiez à régler le problème afin que les habitants de Nørrebro puissent vivre normalement. Les jeunes ne manquent pas d’option ici. Tout ce dont ils ont besoin c’est de s’éduquer et de prendre un travail. 

Sur le trottoir d’en face, deux jeunes filles ont lancé à la ministre « fasciste ! Nazie ! », qui a traversé la route et les a affronté : « qu’est ce que vous dites ?… »

« Fasciste ! » ont répété les jeunes filles en descendant le ton tout en reculant puis s’enfuyant. La police les a suivies, et les a arrêté : la loi danoise interdit d’insulter un serviteur de l’Etat.

Le problème est délicat : en Allemagne, des municipalités ont demandé aux parents de faire faire des détours à leurs filles pour ne pas passer dans les rues où trainent les réfugiés. A Cologne, il a été demandé aux femmes de rester à bonne distance des musulmans, et en Suède, de se vêtir modestement.

En France, des commerçants qui vendaient de la charcuterie sur les marchés ont été forcés de plier bagage, et dans certaines villes comme St Denis, mes contacts m’ont indiqué qu’il était difficile d’y trouver une boucherie non halal.

Le Danemark semble réagir. Je dis semble, car tout le monde se souvient d’Angela Merkel déclarant il y a quelques années que « l’intégration a été un échec », et je n’ai pas besoin de vous rappeler sa façon de régler le problème : accueillir des millions de musulmans supplémentaires.

Et puis le négationnisme a de beaux jours devant lui…

La mairie de Copenhague, par exemple, a déclaré dans un communiqué :

« contenir la partie de la jeunesse mal ajustée est un problème complexe. Mais concernant les jeunes qui veulent faire appliquer la loi de la sharia tout en commettant des actes de vandalisme, cela est loin de signifier que leurs actes ont un motif religieux. »

Cela ne fait aucun doute. Tout comme mon arrière grand oncle a fondé Microsoft en 1914.

Le journal Bt.dk rapporte que la ministre Inger Støjberg fit plus tard le commentaire suivant :

Ils doivent comprendre que c’est au Danemark qu’ils vivent

Le problème de base, c’est que nous avons attendu trop longtemps avant d’oser faire quoi que ce soit avec ce problème. Nous devons avoir des exigences vis à vis de la seconde génération de migrants. Ils doivent comprendre que c’est au Danemark qu’ils vivent. Je comprends qu’ils ont dit que c’est une sharia zone. Je peux leur assurer que non. Et ils devraient en être heureux. Au Danemark, les gens ont des procès équitables. Ce ne serait pas le cas, s’ils vivaient dans une zone où l’on applique la sharia« 

La ministre a également publié ceci sur sa page Facebook :

« Vous vivez dans le plus beau pays du monde [JPG : les Danois sont dans la liste des peuples les plus heureux au monde]. Vous avez d’immenses opportunités juste à portée de main [JPG : le chômage est faible, 6.3%]. Alors arrêtez de saccager, de menacer et de hurler !

Je peux vous garantir que [Nørrebro] n’est pas une zone de sharia et qu’elle ne le sera jamais ! Et vous avez plutôt de la chance que ce ne soit pas une zone de sharia, car ici vous avez un procès équitable lorsque la police vous arrête. »

Le Danemark, comme le reste de l’Europe, a été débordé. La banlieue de Nørrebro a une importante communauté musulmane qui refuse, comme ailleurs, de s’intégrer et d’abandonner ses coutumes, incompatibles avec la démocratie.

En février 2015, un islamiste coupable d’une attaque terroriste dans la capitale a été tué par la police dans cette banlieue.

Lors des dernières élections, le parti hostile à l’invasion musulmane est devenu le second parti du pays. Décrit comme fasciste et xénophobe par les médias, la population n’a pas gobé leur baratin. Le Parti du Peuple Danois a fait voter un certain nombre de lois contre l’immigration. Stoejberg, en revanche, est membre du parti Venstre de centre droit, majoritaire.

A ma grande surprise, les journalistes français, qui vantent tant les sublimes avantages d’un peuple européen uni, n’ont pas jugé utile que les Français apprennent ce qui préocupe leurs voisins.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pourDreuz.info.

Sources :

ibtimes.co.uk

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS