Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

6 mai 2016 5 06 /05 /mai /2016 17:42

A en juger par l’ampleur et la nature des dégâts, l’attaque du 6 mai sur un camp de réfugiés syriens dans la ville de Sarmada, près d’Alep en Syrie, aurait très probablement été conduite par le Front al-Nosra, selon le ministère de la Défense russe.

«Etant donné la nature de la destruction, visible sur les photos et dans les vidéos prises sur le site, le camp a pu être bombardé, soit intentionnellement, soit par erreur, par des tirs d'artillerie, dont l’utilisation est activement employée dans la région par les militants du groupe terroriste le Front al-Nosra», a déclaré le général de division et porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konashenkov.

Il a ajouté qu’après l’analyse des photographies et des séquences vidéo du camp de réfugiés dévasté après l’attaque, diffusées sur internet, il est devenu évident qu’ «il n’y a aucun cratère d’obus ou autre signe de frappe aérienne».

Le ministère russe de la Défense a par ailleurs souligné que le jour de l’attaque, aucune sortie aérienne au-dessus de la zone où se trouve le camp de réfugiés n’avait eu lieu.

«Nous avons analysé les données de contrôle de l’espace aérien pour cette région des 4 et 5 mai 2016. Il n’y a eu aucun vol des Russes ou tout autre aéronef au-dessus du camp», a précisé Igor Konashenkov.

Située non loin de la frontière turque, la ville syrienne de Sarmada est sous contrôle des rebelles combattant le gouvernement de Bachar el-Assad. Le camp de fortune qui y a été bombardé abritait plus de 2 000 personnes ayant fui les régions du pays ravagées par la guerre.

Selon l’ AFP, 28 personnes ont été tuées et 80 autres blessées dans l'attaque.

 

ATTENTION, LES IMAGES QUI SUIVENT SONT EXTREMEMENT CHOQUANTES

L’attaque sur le camp de réfugiés près d'Alep est survenue vingt-quatre heures après que 12 personnes ont été tuées et 45 blessées dans des attentats suicide dans la ville syrienne de Homs.

Le 3 mai, l’hôpital d’Alep, sous contrôle des forces de Damas, avait été la cible d’une attaque à la roquette de la part des rebelles. Plusieurs dizaines de personnes y ont perdu la vie.

Mercredi 4 mai, Moscou et Washington ont confirmé avoir négocié un cessez-le-feu de 48 heures à Alep, qui a été le théâtre de violents combats ces derniers temps. L’accord est entré en vigueur le 3 mai et aurait dû être observé jusqu’au 6 mai, 12 heures.

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS