Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 02:03

Un saumon génétiquement modifié a été approuvé pour utilisation dans l'alimentation humaine et animale par Santé Canada et l'Agence canadienne d'inspection des aliments. Les deux agences fédérales ont annoncé jeudi qu'elles avaient terminé des examens scientifiques du saumon AquaAdvantage, la dernière étape à franchir avant qu'il ne se retrouve sur les tablettes des épiceries au pays. 

Le saumon a été conçu par AquaBounty Technologies pour favoriser une croissance rapide lors des premiers stades de la vie du poisson, en utilisant un gène de l'hormone de croissance du saumon quinnat dans un saumon atlantique. Il s'agit du premier animal génétiquement modifié qui se retrouvera dans les épiceries. 

Les deux agences ont déclaré dans un communiqué que les aliments génétiquement modifiés devenaient de plus en plus communs tous les jours et qu'ils font partie de la diète régulière de la population canadienne.

Selon le coordonnateur de Vigilance OGM, Thibault Rehn, il s'avère déplorable que la population soit désormais confrontée à la commercialisation d'un premier animal GM dans le monde, approuvé au Canada sans aucune consultation et sans études indépendantes.

 

De son côté, Mark Butler de l'Ecology Action Centre craint ce nouveau produit. 


M. Bulter demande aux épiceries canadiennes de ne pas mettre ce nouveau produit sur leurs tablettes, soulignant que des chaînes d'épicerie aux États-Unis ont pris ce chemin. 

Les ministres fédéraux de l'Agriculture et de la Santé assurent que le saumon ne sera pas dans les assiettes canadiennes tout de suite. « Bien que ce soit le premier produit de cette nature (un animal génétiquement modifié pour consommation humaine), ce ne sera probablement pas le dernier », souligne la ministre de la Santé, Jane Philpott. 

 

© Google

 

 

La ministre ajoute que ce sera dans plus d'un an et demi que ce produit sera sur le marché. 

Entretemps, le comité parlementaire de l'agriculture et de l'agroalimentaire se penchera sur la question. Le ministre Lawrence MacAulay veut voir un rapport d'ici un an. 

Le ministre de l'Agriculture assure qu'il serait prêt à manger de ce saumon, rappelant que, déjà, bon nombre de céréales canadiennes sont génétiquement modifiées. « J'ai mangé toutes sortes de céréales et je pense que je me porte plutôt bien », a-t-il répondu en point de presse, à sa sortie des Communes, jeudi. 

 

 

© Google

 

 

Pour ce qui est de la possibilité d'imposer une obligation d'étiquetage à ce saumon, les deux ministres ont refusé de se prononcer sur le sujet. Tout en soulignant que le comité parlementaire pourra se pencher sur ce genre de questions. 

Puisque l'évaluation du saumon AquaAdvantage n'a révélé aucune source de préoccupation en matière de santé et de sécurité, le produit ne fait l'objet d'aucune exigence spéciale en matière d'étiquetage. Santé Canada exige l'étiquetage de produits s'il y a des risques liés à quelque chose comme un allergène. 

Le saumon a déjà été approuvé pour utilisation par la Food and Drug Administration des États-Unis après un examen scientifique. 

AquaAdvantage a une usine dans la communauté de Bay Fortune, dans l'est de l'Île-du-Prince-Édouard. 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS