Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 12:24

La Commission européenne doit se prononcer mercredi en faveur de cette exemption, condition pour qu’Ankara continue d’appliquer l’accord migratoire. La Commission européenne devrait se prononcer mercredi en faveur d’une exemption de visas pour les Turcs, dont Ankara a fait une condition pour continuer d’appliquer son accord migratoire avec l’UE, ont indiqué mardi des sources européennes.

Mais ce feu vert serait conditionnel, selon ces sources, l’exécutif européen devant constater qu’il reste des mesures à prendre par la Turquie pour obtenir cette exemption pour les courts séjours de ses ressortissants dans l’espace de libre circulation de Schengen.

Ankara a fait monter la pression ces dernières semaines, menaçant de ne plus appliquer sa part de l’accord migratoire UE-Turquie du 18 mars si la « promesse » européenne d’une exemption de visas n’était pas tenue.

Cet accord controversé prévoit que tous les nouveaux migrants arrivant sur les îles grecques soient renvoyés vers la Turquie, y compris les demandeurs d’asile. Combiné à la fermeture de la route migratoire des Balkans, il a contribué à freiner sensiblement l’afflux de migrants sur les îles grecques et dans l’UE. « 64 critères sur 72 sont remplis » La Commission « va proposer un projet pour intégrer la Turquie dans la liste des pays exemptés de visas », tout en précisant « que 64 critères sur 72 sont remplis » à ce stade et qu’il reste donc quelques conditions, a expliqué à l’Agence France-Presse une source européenne.

Les dizaines de critères à remplir vont de garanties sur la sécurité des documents d’identité au respect des droits fondamentaux, en passant par un alignement sur la politique de visas de l’UE vis-à-vis de pays tiers.

 

Le scénario d’un feu vert sous conditions vise à tenir le rythme au pas de charge de la procédure, avec la perspective donnée à la Turquie d’une libéralisation des visas d’ici fin juin. Mais même dans le cas d’un feu vert complet ultérieur de la Commission, l’exemption ne serait pas acquise : le Parlement européen et les États membres auront également ensuite leur mot à dire, dans un contexte de méfiance grandissante vis-à-vis du régime islamo-conservateur turc.

Dans leur accord migratoire du 18 mars, l’UE et la Turquie s’étaient engagées à accélérer ces discussions sur les visas. « La Turquie a fait beaucoup d’efforts les semaines et les jours passés », a souligné lundi devant la presse une porte-parole de la Commission.

 

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS