Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 14:36

Dans un contexte des relations complexes avec l'Europe, Moscou se penchera notamment sur des projets russo-asiatiques en Extrême-Orient.

 

Dans le cadre de sa coopération avec l'Asean, la Russie a réorienté ses efforts, auparavant concentrés sur le commerce, vers des projets d'investissements, a déclaré l'économiste en chef de la Banque eurasienne Iaroslav Lissovolika.

 

Les 19 et 20 mai prochains, la ville russe de Sotchi accueillera le sommet de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (Asean). Dans le cadre de ce forum, les participants détermineront les principales dispositions du nouveau plan de développement pour 2016-2020. Onze délégations, y compris des hauts responsables des pays d'Asie du Sud-Est, arriveront dans cette ville du sud de la Russie. Le sommet rassemblera environ 500 représentants des entreprises russes et étrangères. Il s'agira du premier sommet conjoint de l'histoire de la Russie et de l'Asean à avoir lieu en terre russe.

 

Dans le cadre de la coopération de Moscou avec l'Asean, la Russie se donne pour mission de créer un climat d'investissement favorable.

 

Selon M.Lissovolika, "les marchés des pays de l'Asie et du Pacifique disposent d'un excédent de fonds non-engagés prêts à être investis. Pour la Russie, la coopération avec l'Asean est une entrée dans la région de l'Asie et du Pacifique qui se développe rapidement".

Afin d'attirer des investissements de façon efficace, il est nécessaire de faire une solide entrée sur le marché, estime le directeur du département des territoires de développement prioritaire auprès du ministère russe pour le développement de l'Extrême-Orient Roustam Makarov. 

"Nous coopérons avec les investisseurs et, dans de nombreux cas, avec les dirigeants politiques de beaucoup de pays, tout en essayant de les persuader qu'il est avantageux et qu'il n'est pas dangereux de faire du business en Extrême-Orient. Plusieurs projets seraient plus efficaces en Extrême Orient que dans n'importe quel autre endroit de la Russie ou d'un pays de l'Asean. L'une de nos principales tâches est de faire en sorte que le Extrême-Orient devienne un terrain pour de nouvelles productions contemporaines", a-t-il indiqué.

 

C'est la raison pour laquelle la Russie a mis au point de nouveaux instruments d'investissements comme  territoires de développement prioritaire, le port franc de Vladivostok, l'appui aux infrastructures des projets d'investissements, etc.   

 

Les économistes savent qu'il existe des risques souverains que les investisseurs prennent en compte en décidant d'investir dans tel ou tel pays. En Extrême Orient, ce genre de risque est nul.

A la veille du sommet Russie-Asean, le président russe Vladimir Poutine a exprimé l'espoir que la coopération économique entre Moscou et l'organisation serait renforcée.

​L'Asean regroupe 10 pays d'Asie du Sud-Est (Malaisie, Philippines, Singapour, Thaïlande, Brunei, Viêt Nam, Laos, Birmanie, Cambodge) dont l'ensemble de la population atteint 600 millions de personnes. L'association a pour but de renforcer la coopération et l'assistance mutuelle entre ses membres, d'offrir un espace pour régler les problèmes régionaux et peser en commun dans les négociations internationales.

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS