Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 11:32

Jean-Claude Juncker est à prêt faire un nouveau pas vers l'amélioration des relations de l'UE avec Moscou.

 

Leaders du G7
© REUTERS/ EUGENE HOSHIKO/POOL
Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a accepté de se rendre en Russie le 16 juin pour le Forum économique international de Saint-Pétersbourg, a annoncé lundi Reuters citant une porte-parole de l'exécutif européen à Bruxelles.

 

Cette visite est importante dans le contexte des relations complexes entre Moscou et l'Occident et des sanctions imposées à la Russie par plusieurs pays européens en raison de la situation en Ukraine. 

"Le président Juncker a été invité et compte participer au Forum économique international de Saint-Pétersbourg le 16 juin", a déclaré la porte-parole.

Il y a dix jours, les responsables européens disaient ignorer si Juncker, qui préconise une amélioration des relations avec la Russie, accepterait l'invitation du Kremlin, même si les autorités russes s'attendaient de leur côté à ce qu'il soit présent à Saint-Pétersbourg.

 

Auparavant, le président  de la Commission européenne s'était à maintes reprises prononcé en faveur d'un renforcement des liens commerciaux avec la Russie.  Il a notamment souligné que l'Europe "ne devait pas permettre à Washington de dicter ses relations avec la Russie".

 

Les sanctions européennes ont été introduites contre Moscou à l'initiative des Etats-Unis suite au rattachement de la Crimée, que certains pays occidentaux ont qualifié d'"annexion". Cependant, la péninsule  est redevenue russe suite à un référendum à l'issue duquel l’écrasante majorité des habitants se sont prononcés pour le rattachement. 

Ce plébiscite a eu lieu un mois après le coup d'État perpétré en février 2014 en Ukraine, quand des hommes politiques soutenus des forces nationalistes, ouvertement russophobes, sont arrivés au pouvoir à Kiev. 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS