Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

26 mai 2016 4 26 /05 /mai /2016 00:49

Faut-il bloquer le pays pour que le gouvernement se mette enfin à écouter la voix des français ?

N’ayons pas peur des mots, le chef du gouvernement, Manuel Valls, et le gouverneur de France en Europe, François Hollande, sont les premiers responsables du blocage des raffineries. L’inefficacité de l’exécutif à faire face aux nombreux problèmes du peuple et sa décision à passer en force une loi Travail, la plus importante en France depuis plusieurs décennies, et qui remet en cause des acquis sociaux que l’on croyait indéboulonnables, plonge petit à petit le territoire dans le chaos.

Avec ces 16 tout petit pour cent d’opinions favorables, François Hollande n’a plus guère le choix que de prendre en considération les revendications.

Il est temps de remettre tout le monde autour de la table des négociations.

La commission Européenne qui oblige la France a réformer le code du travail de façon ultra-libérale, entraîne l’Europe (dans sa majorité) vers sa perte. Les référendums se succèdent dans toute l’UE et les extrémismes commencent à se sentir pousser des ailes.

Tant que l’UE, tant que la France, n’écoutera pas les citoyens en colère, qui souhaitent juste pouvoir vivre décemment, qui veulent chasser la précarité et retrouver une vraie confiance, la situation exécrables pré-révolutionnaire ne cessera d’enfler vers e clash final.

La défiance envers les politiques n’a jamais été aussi grande, les multiples affaires les entourant pour exemple qui suggèrent que la classe politique vit dans un autre monde.

La CGT jette ses dernières cartes sur le tapis social pour contrer le 49.3, un an avant les élections syndicales qui les enterreront (ou pas). Les 8 raffineries françaises sont désormais en grève et la pénurie commence à se voir dans les stations, avec cela, le prix du baril repasse à la hausse.

Le gouvernement semble ne pas comprendre ce qu’il se passe dans l’hexagone, et joue, quant à elle, la carte de la fermeté, symbole d’un pouvoir déficient. Il est aussi probable candidature de F. Hollande attise les tensions, 5 ans, cela suffit, c’est même beaucoup trop, les sondages en témoignent.

Le problème n’est pas de savoir si la CGT, par des tracts violents, a raison ou tort des actions qu’elle mène aujourd’hui, mais vraisemblablement, de se poser la question sur les conditions de vie de plus en plus misérables des français, car dans le blocage des sites pétroliers, on y peut voir la peur de lendemains en berne, d’une société qui n’a plus le choix pour exister que d’ouvrir des conflits. Valls et Hollande sont sourds et muets au point que la population se retrouve comme seule et isolée, obligée se retrouver entre elle pour débattre (beaucoup de jeunes logiquement inquiets) comme à Nuit Debout.

Si l’évolution du code du travail est légitime, puisque les temps changent, offrons au peuple le droit d’en discuter.

Le message que lance a CGT, si le syndicat ne représente que 2,6% des salariés syndicalisés, est clair: "Ce gouverneent nous pompe."

 

Joseph Kirchner pour WikiStrike

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS