Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 02:14

C’est dans d’épaisses volutes que notre chef charismatique a lancé la campagne destinée à aveugler l’opinion et le remettre dans la course pour 2017.

La baisse conjuguée des taux d’intérêt, de l’euro et du prix des matières premières a des effets moindres en France que partout ailleurs en Europe en raison notamment du fardeau de notre bureaucratie. Néanmoins, couplée à d’actives radiations de chômeurs et des créations d’emplois subventionnés, elle a enfin fait refluer le nombre d’inscrits à Pôle emploi. Suffisamment en tout cas pour que la presse socialisante et subventionnée puisse la prendre au sérieux et négliger ses origines fragiles et douteuses.

Le même phénomène s’observe pour la croissance, de manière atténuée car il s’agit en partie d’un simple effet de rattrapage après une fin d’année 2015 marquée par le choc produit par les crimes islamistes à Paris.

La grande distribution des ressources

Peu importe, le gouvernement en a profité pour commencer la grande distribution des maigres ressources que la politique de création monétaire de Draghi et la timide embellie conjoncturelle ont créées. LeCICE avait déjà, dans l’urgence, permis de voler au secours d’entreprises exsangues à raison de 25 milliards d’euros. François Hollande ne porte pas les patrons dans son cœur, mais il ne pouvait faire autrement, leurs marges financières étant d’une faiblesse critique.

Désormais, notre chef peut retrouver des démons qu’il apprécie davantage. C’est la fête à Mou-Mou : fonctionnaires, étudiants sans qualification, policiers, professeurs des collèges, éleveurs de porc, titulaires d’assurance-vie, intermittents du spectacle, etc ; un véritable inventaire à la Prévert dont le seul dénominateur commun est la capacité à crier dans les rues ou voter dans les urnes.

Une des embrouilles les moins commentées mais les plus lourdes de conséquences financières réside dans la loi Macron. Quand l’opinion est invitée à s’extasier devant des mesures de faible portée, essentiellement l’ouverture de lignes de bus dont aucune n’est encore rentable, le véritable enjeu est passé sous silence. La loi Macron a en réalité surtout consisté à autoriser la reprise d’un lourd programme de privatisations afin de limiter avant les élections la dérive de la dette publique et de justifier ainsi la générosité nouvelle pour les demandes des corporations.

Baisse des impôts pour les copains

Dernière facétie en date : une baisse des impôts promise à ceux qui en paient déjà peu et qui forment le gros des dernières troupes électorales socialistes avec la fonction publique territoriale. Ces traites de singe ne seront honorées qu’après 2017. Quand on est à gauche, il faut avoir la foi.

Cependant, le cynisme du « pouvoir » est tellement évident que son efficacité est douteuse. Comme l’arroseur arrosé, François Hollande est dupé par sa propre démagogie. Il a du mal à concevoir que ses mensonges désormais tournent à vide.

LIRE LA SUITE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS