Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

17 mai 2016 2 17 /05 /mai /2016 23:00

Le Groupe des sept devrait être intéressé par le retour de la Russie, vu le rôle que ce pays continue à jouer dans le monde, a indiqué le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier, rappelant toutefois que l'application des accords de Minsk était une condition sine qua non au retour au format G8.

"L'histoire ne connaît pas d'exemples convaincants où l'isolation et le rejet nous aurait rapproché de la paix dans le monde. Pour cela, les principaux pays industrialisés devraient être intéressés par le retour de la Russie au sein du G8, mais uniquement dans le cas où elle appliquerait sa part (d'engagements assumés dans le cadre de l'application, ndlr) des accords de Minsk", a déclaré le chef de la diplomatie allemande dans un entretien au quotidien allemandTagesspiegel.

Selon M. Steinmeier, la participation de la Russie à différentes organisations internationales n'est pas un "cadeau à la Russie", mais une nécessité déterminée par le rôle que ce pays continue de jouer sur la scène internationale.

"Nous avons une expérience diverse (de coopération, ndlr) avec la Russie: d'un côté une annexion illicite de la Crimée et la déstabilisation de l'Ukraine de l'est. Mais en même temps, la Russie a apporté sa contribution au succès des négociations sur le nucléaire iranien. D'un point de vue réaliste, chacun reconnaît que nous avons besoin de la Russie pour surmonter les foyers de conflits internationaux d'envergure", a expliqué le ministre allemand.

A titre d'exemple, il a cité la situation en Syrie et en Libye.

Rappelons que la porte-parole de la diplomatie russe avait plus tôt déclaré que toutes conditions préalables au retour de la Russie au sein du G8 étaient inadmissibles.

 

Depuis 1998, la Russie était membre du G8, groupe de discussion et de partenariat économique des huit pays constituant les plus grandes puissances économiques du monde, soit la Russie, les Etats-Unis, le Japon, l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni, l'Italie et le Canada. Cependant, en 2014, elle a été exclue du G8 suite au rattachement de la Crimée.

 

 

La Crimée a adhéré à la Russie suite à un référendum qui s'est tenu en mars 2014. Près de 97% des électeurs ont alors voté pour la réunification de la péninsule à la Russie. Moscou souligne que le référendum en Crimée était conforme aux normes du droit international et à la Charte des Nations unies.
Pourtant, les pays Occidentaux et l'Ukraine ne reconnaissent pas la légitimité du référendum et qualifient l'adhésion de la Crimée d'annexion. Suite au référendum en Crimée, l'UE a introduit des sanctions contre la Russie, auxquelles la Russie a répondu par l'interdiction de l'importation de certains produits alimentaires.

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS