Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

27 juin 2016 1 27 /06 /juin /2016 02:46
J'ai sorti ma calculette : les nouvelles mesures annoncées depuis le début de l'année 2016 coûteront au final plus de 6,5 milliards d'euros en 2017 ! Si on ajoute le projet d'extension RSA aux jeunes : on passe à 12 milliards de cadeaux !

Sortez votre chéquier, car François Hollande vous souhaite un joyeux Noël !

  • Non, le président de la République ne s’est pas subitement mis à honorer une fête chrétienne.
  • Non, François Hollande n’a pas modifié son agenda, en confondant juin et décembre.

Mais, François Hollande vous souhaite un joyeux Noël avec six mois d’avance… avec vos impôts ! Le costume de chef de l’Etat étant trop étroit pour sa bedaine de Père Noël, le voilà qui enfile le bonnet à pompon rouge pour la distribution des cadeaux… électoraux !

Entendons-nous bien, François Hollande ne souhaite un joyeux Noël qu’aux jeunes, aux chômeurs, aux enseignants, aux cheminots… Ceux-là verront de beaux cadeaux déposés au pied de leur sapin grassement subventionné.

Nous les contribuables, nous devrons sortir notre chéquier et payer toujours plus pour les chouchous du système Hollande !

J’ai suivi l’agenda délirant de ce gaspilleur professionnel :

18 janvier, Acte I : François Hollande lance un Plan pour l’emploi et la formation : 1,6 milliard d’euros

Parmi les mesures, une prime de 500 euros par trimestre pour chaque PME engageant un nouveau salarié rémunéré en deçà de 1 900 euros, durant les deux premières années du contrat, soit 4 000 euros au total. Lorsque l’on connaît le niveau d’imposition des PME, on peut rire de ce « cadeau ». La PME française moyenne est imposée à hauteur de 62,7 % de son résultat commercial !

Bref, ce cadeau n’a que peu d’intérêt pour les entreprises, matraquées par les impôts. Ce n’est pas l’aumône de quelque 167 euros par mois qui poussera beaucoup de PME à embaucher… Cette mesure n’est qu’un appel du pied destiné aux jeunes et aux chômeurs peu de temps avant les élections !

8 février, Acte II : Plan pour l’entretien du réseau routier et fluvial : 150 millions d’euros

Comme vous, je souhaite des routes en bon état, mais en 2015, le gouvernement avait déjà lancé un premier plan d’investissement de 100 millions d’euros pour les réseaux existants. Une nouvelle fois, l’Etat a cédé au lobby du BTP !

11 février, Acte III : Plan de soutien aux agriculteurs : 825 millions

Notre agriculture crève à coups de taxes et réglementations ubuesques. Les vrais agriculteurs ne souhaitent pas survivre sous perfusion de subventions, mais vivre décemment du fruit de leur travail. Hollande a acheté la paix sociale à coups de cadeaux aux grands exploitants agricoles !

17 mars, Acte IV : Hausse du point d’indice des fonctionnaires : 2,4 milliards d’euros en année pleine

La mesure la plus coûteuse ! Il faut en finir avec le statut sclérosé de la fonction publique et diminuer efficacement leur nombre : il y a 6 millions de fonctionnaires, ce qui représente 1/4 de la dépense publique française (278 milliards) !

11 avril, Acte V : Mesures pour les jeunes : 200 millions d’euros (400 à 500 millions en année pleine).

Hollande lance la création de bourses pour les « décrocheurs » scolaires qui reprennent des études. 12 500 bourses de 1000 euros (payable en une fois à la rentrée) seront créées à la rentrée 2016 pour les décrocheurs de 16 à 18 ans qui reprennent le chemin de l’école. Rappelons que le gouvernement avait supprimé les bourses au mérite pour les étudiants particulièrement talentueux (décision retoquée par le Conseil d’Etat ensuite).

L’âne de l’Elysée privilégie les cancres, au détriment des élèves travailleurs qui cravachent pour boucler leurs études !

18 avril, Acte VI : Le député socialiste Christophe Sirugue a remis un rapport au gouvernement préconisant l’ouverture du RSA aux jeunes de 18 à 25 ans.

Cet élargissement coûterait chaque année quelque 6,6 milliards d’euros aux contribuables, alors que le Revenu Social d’Activité (RSA) est déjà un poids annuel de 9,8 milliards pour notre économie. Plutôt que de placer les jeunes sous tutelle sociale, l’État devrait déchaîner les initiatives en diminuant la fiscalité écrasante des petites entreprises et des travailleurs indépendants.

2 mai, Acte VII : Hausse de la prime des instituteurs : 265 millions d’euros en année pleine.

Rappelons que la réforme du rythme scolaire a coûté près d’un milliard d’euros ! En tant que père de famille, je pense qu’il y a de vraies mesures urgentes qui s’imposent pour sauver notre éducation à la dérive, où 15% des jeunes sortent du système sans vrai diplôme ! J’ose aussi dire que les enseignants français travaillent moins que leurs homologues étrangers : 648 heures dispensées par an contre 668 heures dans l’OCDE, selon la Cour des comptes. Notons qu’en Allemagne, les enseignants travaillent 718h/an.

8 juin, Acte VIII : 100 millions d’euros pour la SNCF

Le gouvernement annonce qu’environ 100 millions d’euros supplémentaires seront versés par l’Etat en 2017 à la SNCF (enveloppe qui passera à 500 millions d’euros jusqu’en 2020). Une belle récompense pour les syndicalistes-casseurs, après une grève qui a coûté plus de 300 millions d’euros aux contribuables !

A cela s’ajoute d’autres mesures, dont le prolongement du dispositif de sur-amortissement des investissements des entreprises, le plan de soutien à l’élevage, une aide à Pôle emploi, et j’en passe, car il faudrait des pages et des pages d’écriture !

Pour financer ces nouvelles dépenses publiques, il faudra nécessairement lever de nouveaux impôts. Ces taxes pèseront sur la croissance des entreprises et des ménages, et donc à terme sur l’emploi des Français.

J’ai sorti ma calculette : les nouvelles mesures annoncées depuis le début de l’année 2016 coûteront au final plus de 6,5 milliards d’euros en 2017 ! Si on ajoute le projet d’extension RSA aux jeunes : on passe à 12 milliards de cadeaux!

Alors, ces cadeaux, vous l’avez vu, sont clairement destinés à des clientèles électorales.

Comme me disait ma grand-mère, on n’attire pas des mouches avec du vinaigre. Ici, Hollande vise les jeunes, les cancres, les chômeurs, les étudiants, les fonctionnaires… Ces populations sont le cœur de cible de la politique de François Hollande.

Ne vous étonnez donc pas que ce gouvernement à la dérive fasse des cadeaux à ces classes chouchoutées. A vous qui travaillez ou avez travaillé tous les jours avant de prendre votre retraite, à vous qui êtes de plus en plus imposé, à vous qui n’obtenez aucun cadeau de ce Père de Noël de pacotille, je le dis : François Hollande laboure pour la présidentielle 2017 avec l’argent de vos impôts.

Instantané du compteur de la dette de Contribuables Associés à 16h le 24 juin 2016

Ce président ferait mieux de délaisser les petits souliers de ses chouchous électoraux. Ce dépensier en chef joue les Père Noël, en privilégiant sa réélection, au détriment de l’intérêt de la Nation.

Ce jeu est profondément dangereux pour les finances de la France, pendant que le compteur de la dette sur le site de Contribuables Associés dépasse les 2 220 milliards d’euros, soit plus de 60 000 euros par foyer fiscal.

Les caisses sont vides, mais François Hollande veut piocher jusqu’au dernier centime de notre poche pour tenter de s’offrir sa réélection, comme d’autres ont voulu le faire avant lui.

Contre ces gaspilleurs professionnels, nous maintiendrons notre mobilisation acharnée, quel que le soit le nouveau Père Noël au pouvoir en 2017 !

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS