Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 02:51

Lille

 

Il est difficile de dire que cet Euro 2016 commence particulièrement bien. Je vous passerai mes commentaires sportifs - quoi que ça pourrait être amusant. Mais ce qui se passe autour du foot, autour de la compétition sportive est simplement navrant. Et pourquoi faut-il encore politiser cet évènement?

Des supporters ivres ou enragés, bref des supporters (désolée, je n'en ai pas une très bonne image d'où qu'ils viennent) se battent et se conduisent comme des porcs. Et un seul pays est en voie d'être sanctionné. Toujours la même histoire, un peu fatigant à force, mais revenons donc sur les faits puisque notre ministre de l'intérieur estime que tout va pour le mieux à Bisounoursland.

 

Notre très cher ministre de l'intérieur, Bernard Caseneuve, a le sang froid, l'incompétence - je n'ose imaginer la bêtise - de déclarer que le dispostif de sécurité est excellent puisqu'il a empêché que ce ne soit pire. Certes, c'est une vision des choses. Et, enfin, si la vente d'alcool est interdite, vous pouvez toujours acheter des bouteilles en verre.

 

Puisque le point de rupture semble être le match Russie/Angleterre, lors duquel de méchants supporters russes ont méchamment (puisqu'ils sont méchants) attaqué de gentils supporters anglais, remettons les choses dans leur contexte.

 

Bien avant ce match, il semblerait que les pauvres gentils supporters anglais n'aient vraiment pas de chance en France car ils se font attaqués de partout. Alors qu'ils boivent gentiment un verre - non, non, pas deux, juste un - sur le Vieux Port à Marseilles, ils sont attaqués par ce que la presse française politiquement correcte appelle des "ultras marseillais". Ces gentils supporters chantaient juste, avant d'être attaqués, une petite chanson du pays, Où es-tu Daech? :

«Les problèmes semblent avoir commencé quand des supporters anglais –la plupart ayant la quarantaine– qui avaient bu toute la journée au Queen Victoria dans le quartier du Vieux Port ont commencé chanter des insultes contre un groupe de jeunes du coin. Certains supporters anglais se sont mis à chanter “Daech, où es-tu?” avant d'être attaqué par des ultras marseillais, dont la plupart n'ont pas encore 20 ans, et ont des origines maghrébines.»

Mais ils furent incompris et victimes. A moins d'envisager que leur chant ne se rapportait pas du tout à la menace terroriste qui pèse sur la compétition, comme veut à tout prix le voir la presse française, mais constituait simplement une invective raciste et provocatrice à l'égard de la population marseillaise du Vieux Port, à forte majorité maghrébine. 

 

Mais dans ce cas, l'UEFA aurait du réagir et ouvrir une enquête pour racisme contre l'Angleterre. Ce qui est impensable

 

Continuons avec nos pauvres victimes anglaises. Il faut dire que la situation a totalement dégénéré dans la nuit de jeudi à vendredi, lorsque 250 supporters anglais s'en sont pris à la police française. Mais la manière dont le rapporte Nice matin fait sourire:

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un groupe de 250 supporters britanniques s'en était déjà pris à la police. Vendredi soir, les policiers ont séparé des groupes d'Anglais et de Russes.

Quel est le rapport? Les russes aussi sont responsables de cela? Passons. Continuons notre excursion dans les villes de France avant de revenir vers notre match Russie/ Angleterre.

A Nice, justement, des affrontements entre supporters polonais et nord-irlandais. Le maire de la ville, choqué par ce comportement, écrit sur Twitter:
 

Ensuite, partons à Lille. Où les supporters allemands sont venus casser de l'ukrainien et se rappeler le bon vieux temps. C'est pas sympa pour ces ukrainiens qui veulent tellement entrer dans l'UE, ça ne se fait pas.

 

(...)

 

Maintenant que nous voyons l'ambiance festive qui s'empare de cet Euro 2016, continuons notre excursion avec le début du match Euro 2016 Russie/Angleterre. Car l'ambiance est exceptionnelle et le ton est donné dès que l'hymne russe retientit en premier dans le Stade.Hymne russe sifflé par les supporters alglais, qui y sont majoritaires.

 

 

Mais là aussi, l'UEFA n'y voit rien. Et certainement pas un "comportement raciste". Bref, un simple exemple de fair play

 

Mais à la fin du match, lorsque des supporters russes provoquent les supporters anglais, ce que reconnait même la presse russe, qui elle semble faire preuve de plus d'objectivité, alors là, l'UEFA ne peut l'accepter. La presse française, elle, préfère citer la police anglaise - évidemment objective dans cette affaire qui fait des supporters russes des machines de guerre armées. A se demander s'il ne s'agit de commandos spéciaux)) Il perce juste un léger soupçon de reproche de la part de l'UEFA quant à l'organisation du match, où aucune séparation n'a été prévue - ce qui est généralement le cas - entre les groupes de supporters.

 

Si les deux pays ont été menacés d'être suspendu si leurs supporters continuaient, un seul, la Russie, se voit sous le coup d'une enquête de l'UEFA. Il faut dire que l'UEFA a raison: si elle commençait à sanctionner tous les pays dont les supporters se conduisent mal, il n'y aurait plus personne pour jouer. Alors la Russie fera l'affaire, surtout en ce moment.

Et l'image d'une belle Europe unie, qui a dépassé le racisme et oublié l'histoire de ses guerres, pourra être maintenue à bout de bras, à bout d'articles de presse et d'absence d'analyse.

 

En bonus, on pourrait même retirer le Mondial 2018 à la Russie, car ce n'est pas faute d'essayer! Londres serait manifestement beaucoup plus approriée.

PS: Comme l'écrit RT:

«Dans l’hôtel, où logent [les membres] de l’Union russe des supporters (VOB), sont arrivés 40 policiers avec des mitraillettes. Ils se sont introduits dans les chambres, ont fait des copies des passeports et nous ont tous photographiés», a posté sur Twitter, un supporter de VOB, Alexander Chpryguine.

Vraiment, les forces de l'ordre françaises savent se battrent contre de dangereux ennemis du pays ... dans leurs chambres d'hotel. 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS