Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

2 juin 2016 4 02 /06 /juin /2016 01:29
Juppé: le pire d’entre nous?

Alain Juppé est arrivé sans se presser au sommet des sondages de la primaire de la droite. Intronisé « moins pire d’entre eux » à l’automne 2014 par Les Inrocks, l’ancien pestiféré de la chiraquie « coche toute les cases pour plaire aux médias », selon l’expression d’Elisabeth Lévy. Un tel engouement après des années de purgatoire ne pouvait qu’interloquer Causeur, dont la « une » flirte avec le blasphème : « Le pire d’entre nous ? »
Pour notre chère directrice de la rédaction, Juppé n’est bien évidemment pas le pire avenir qui nous attend, mais la coqueluche d’un grand courant sociétaliste dont on imagine vaguement la future politique : « beaucoup d’Europe, une bonne dose de libéralisme (dont, à tort ou à raison, les Français ne veulent pas) et  un discours intraitable sur le déficit budgétaire ».
(...)

« Juppé au pouvoir ce pourrait bien être Berlin plus que Bordeaux »

Pour la plupart de nos contributeurs de droite comme de gauche, tantôt « Juppé au pouvoir ce pourrait bien être Berlin plus que Bordeaux », tantôt il incarnerait « dans son souci de complaire à la gauche, son pire travers : son refus frénétique de voir le réel et sa manie de le repeindre en rose multi-culti avec l’espoir que les mots “vivre-ensemble” créeront la chose », résume Elisabeth Lévy.

À force de s’aligner sur les positions de la gauche sociétaliste, Juppé a fini par la séduire, ainsi que nous l’explique Marc Cohen.
Antisarkozysme et antilepénisme viscéraux sont les deux mamelles de tout chiraquien cherchant à rentrer dans le rang, que le chouchou des sondages conjugue à un discours « anti-islamophobe » fort populaire parmi la « salafosphère » tout en jouant sur la fibre pro-LGBT après avoir divorcé de la manif pour tous.

lire la suite

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS