Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

3 juin 2016 5 03 /06 /juin /2016 20:42

La Fédération française de football (FFF), en pleine tourmente avec les graves accusations de racisme lancées par l’international français Karim Benzema, n’a, quatre ans après, toujours pas tenu sa promesse de se recueillir au Mémorial de la Shoah de Paris.

En 2012, lors du dernier Championnat d’Europe joué en Ukraine et en Pologne, les équipes d’Allemagne, d’Angleterre, des Pays-Bas et de l’Italie s’étaient recueillies au camp d’extermination d’Auschwitz. L’absence de la France, pays qui a un lourd passé dans la déportation des Juifs, avait indigné la communauté juive.

Dans une tribune intitulée « Mon édito, probablement inattendu », le président du CRIF de l’époque, Richard Prasquier, avait alors « invité » l’Équipe de France à se recueillir au Mémorial de la Shoah de Paris. Une invitation acceptée par écrit deux semaines plus tard par la FFF.

« Malgré plusieurs relances entre 2012 et 2014, la FFF a invoqué à chaque fois des excuses pour ne pas honorer son engagement », explique au Monde Juif .info, Yohann Taïeb, à l’origine de l’initiative.

« La FFF a refusé d’envoyer une délégation de joueurs, elle a refusé également d’envoyer, en lieu et place des joueurs, son président, M. Le Graet, ainsi que son entraîneur, Didier Deschamps. Tout au plus, la Fédération était prête à envoyer deux de ses cadres, inconnus du grand public. Une proposition inacceptable en l’état », poursuit Yohann Taïeb.

« Lors d’une réunion au siège de la FFF, en novembre 2014, on m’a clairement expliqué qu’une telle visite de l’Équipe de France au Mémorial de la Shoah serait très mal perçue par les Musulmans français. À ce moment précis, j’avais compris que la FFF n’avait pas le courage politique d’honorer son engagement », déplore Yohann Taïeb.

(…) Le Monde Juif

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS