Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

22 juin 2016 3 22 /06 /juin /2016 01:57


L’esprit de l’escalier : Alain Finkielkraut sur... par causeur

Dans l’émission « L’Esprit de l’escalier », Alain Finkielkraut note qu’à la suite de l’attentat d’Orlando, Barack Obama a « rechigné à incriminer l’islamisme ». Il constate qu’ils sont quelques-uns en France à vouloir, selon cette même logique, « effacer l’ennemi au seul profit de la haine dont il est porteur », c’est-à-dire l’homophobie. Pourtant, rappelle-t-il, islamisme et homophobie sont « consubstantiels » selon le mot que lui souffle Elisabeth Lévy : « Dans l’islamisme, précise Finkielkraut, la persécution des “sodomites” va de pair avec la haine des juifs et la relégation des femmes ».

En revanche, dans le cas de Magnanville, note-t-il, « impossible de noyer le poisson, il s’agit d’un attentat islamiste ». Cependant, Alain Finkielkraut constate que « le train-train politique et social n’a pas été bousculé. Tout a continué comme si de rien n’était, à la différence des massacres des 7-8-9 janvier et de celui du 13 novembre.

Ce double assassinat n’a pas fait effraction, il n’a pas perturbé le cours des choses. » « Le lendemain, poursuit-il, les manifestants violents contrela loi travail étaient plus déterminés que jamais à en découdre avec la police comme s’ils étaient engagés dans un tournoi de haine et de violence avec le tueur de Magnanville. L’islamo-gauchisme est alors apparu en pleine lumière : non seulement, pour les gauchistes, les islamistes ne sont pas les ennemis, mais ils partagent les mêmes cibles et la police est la première de ces cibles. »

. (…) On ne leur avait pas appris, comme c’eût été le devoir de véritables chefs, à voir plus loin, plus haut et plus large que les soucis du pain quotidien, par où peut être compromis le pain même du lendemain. » Pour Finkielkraut, il est clair qu’aujourd’hui « nous vivons dans une ambiance du même type… »

lire la suite

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS