Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 18:15

«Ça va être énorme». Samedi, lors d'un meeting sur le site pétrochimique de Lavéra à Martigues, le secrétaire général de la CGTPhilippe Martinez, a prédit le succès de la manifestation nationale contre la loi travail qui se déroulera ce mardi 14 juin à Paris. En réponse à ses détracteurs qui parlent d'une «démobilisation», lui évoque plutôt «une mobilisation comme nous n'en avons jamais connue depuis quatre mois».

Problème, les syndicats pourraient subir les effets de leur propre mouvement. Même si Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO, s'attend lui aussi à «une très grande manif», il a regretté dans les colonnes du Parisien avoir eu «quelques problèmes avec la direction de la SNCF pour obtenir des trains supplémentaires». Paradoxal lorsque l'on sait que l'appel à la grève des cheminots vient tout droit des syndicats SUD, CGT et… FO. «La plupart des manifestants vont devoir venir par la route», a-t-il ajouté. D'aprèsL'Humanité, la SNCF explique son refus de doubler ses trains en direction de Paris le 14 juin en raison de «l'Euro, des intempéries voire des grèves».

Résultat, des bus ont directement été affrétés par les syndicats pour permettre aux manifestants de province de venir manifester à Paris. «Nous avons recensé en région parisienne plus de 450 cars qui vont venir sur Paris», a également indiqué Philippe Martinez lors de son meeting de Martigues. Mais là encore, tout ne semble pas si simple. […] 

Les syndicats espèrent tout de même réunir un maximum de manifestants. Dans son interview accordée au Parisien, Philippe Martinez fixe son objectif pour la grande manifestation nationale de mardi: «Il faut qu'on fasse plus fort que le 31 mars». À cette date, 390.000 personnes avaient été recensées dans 250 villes selon la police, et 1,2 million selon les organisateurs.

lire la suite

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS