Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 01:04

Ex-porte-parole des Républicains, Lydia Guirous , publie « #Je suis Marianne ». Elle prône l’interdiction du voile à l’université et en entreprise et estime que « ce n’est pas à l’école de s’adapter aux minorités« . Propos recueillis par Jean-Paul Brighelli, agrégé de Lettres classiques et chroniqueur au Point.

Celles qui portent le jilbeb ou le niqab sont les instruments de propagande d’une idéologie mortifère surtout chez les jeunes.
Si c’est leur choix, elles doivent être cohérentes et aller vivre dans un pays où cela ne dérange personne et ne heurte pas les valeurs et le mode de vie.
Il y a plein de beaux pays musulmans où leur pratique rigoriste et leur mode vestimentaire ne dérangeront pas… Mais pas en France.

La gauche bien-pensante aime se donner bonne conscience en faisant semblant de s’intéresser aux enfants de condition modeste, et particulièrement aux enfants issus de l’immigration.
Ils font leur BA, en bons scouts de la pensée unique, mais attention : il ne faut pas croire qu’ils souhaitent que tous les enfants modestes se mélangent avec les autres et que l’école républicaine tire tout le monde vers le haut, riches comme pauvres.
Non, ce qu’ils veulent, eux, c’est garder les gens enfermés dans leurs cases : le pauvre, l’ouvrier, l’immigré…

Eh oui, si tout le monde se mélangeait, on ne pourrait pas les entendre geindre sur les plateaux télé alors que leurs enfants sont tranquillement enfermés dans les bonnes écoles parisiennes. [...] Le pire dans tout cela, c’est que les pédagogues de gauche savent très bien qu’ils ont tort et que leur idéologie est dangereuse. Leur pensée, c’est un dol culturel et idéologique qui n’a pour seule ambition que de garder leur zone de pouvoir, leurs enseignements à la fac et leurs contrats d’édition…
 Dans le fond, ils savent très bien que ce qu’ils prônent ne marche pas, sinon ils n’y aurait pas autant d’enfants de profs à Sciences Po, à l’Ena et dans les grandes écoles… L’élitisme, ils connaissent – pour leurs enfants ! [...]

Quant au décalage culturel dont vous parlez, il y a deux points. Concernant les nouveaux entrants, il faut stopper l’immigration massive et passer à une immigration choisie, avec des populations en accord avec nos besoins économiques et nos valeurs culturelles et politiques.

[...]

Comme vous le notez, ce n’est plus seulement la viande de porc qui est rejetée par les petits musulmans à l’école, mais toute viande, à partir du moment où elle n’est pas halal – si bien que des centaines de kilos de viande sont jetés à la poubelle chaque jour. J’ai vu moi-même des élèves refuser des légumes qui étaient susceptibles d’avoir touché une viande non halal. Que proposer alors aux enfants dans les cantines ? [...]

Beaucoup de personnes d’origine maghrébine m’ont rapporté les pressions subies par leurs enfants. 

Des pressions venant d’autres camarades et même du personnel des cantines scolaires pour exiger qu’ils choisissent le menu de substitution. Cela s’appelle la pression communautaire, et elle se fait aujourd’hui au sein de l’école. [...]

Le Point

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS