Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 02:24

Zarema Abieieva et ses parents, habitants de Blois (Loir-et-Cher) sont menacés d’expulsion. La jeune russe de 20 ans, qui a obtenu son bac gestion-administration avec une mention Très Bien, confie avoir entamé des procédures de demande d’asile « rejetées à plusieurs reprises« . Elle a été expulsée de son appartement il y a 3 mois.

Lorsque cette brillante étudiante était arrivée en France il y a 4 ans avec ses parents, elle ne parlait pas un mot de Français mais à force de travail, elle a décroché 4 ans plus tard son bac Gestion et Administration avec mention Très Bien. Pas de quoi lui redonner le sourire puisque le jour-même de ses résultats, elle s’est vue notifier par la préfecture du Loir-Et-Cher 3 arrêtés de reconduite à la frontière pour elle et pour ses parents. La famille a monté un dossier complet en espérant obtenir une réévaluation de la situation par la préfecture. Son avocate Sarah Lévêque espère que l’intégration de sa cliente saura peser sur la décision. La Mairie de Blois et le collectif des Sans-Papiers se sont mobilisés pour les aider à trouver une solution.

Sa famille et elle ont quitté le Daguestan en Russie il y a 4 ans car leur sécurité était menacée.


08/07/2016

Zarema Abieieva, 20 ans, a appris le même jour qu’elle venait d’obtenir son baccalauréat avec mention très bien et qu’elle était menacée d’expulsion. La jeune réfugiée russe a fui le Daguestan en 2012 avec sa mère et son père aveugle. Installée à Blois (Loir-et-Cher), elle a reçu mardi 5 juillet la notification de son expulsion de France avec ses parents.

 

Elle « dispose de 30 jours pour quitter le territoire français« , a indiqué le préfet du Loir-et-Cher, Yves Le Breton, dans un communiqué, jeudi 7 juillet. Après avoir décroché son bac gestion et administration avec mention, elle est admise en BTS pour la rentrée prochaine . [...]

Expulsée de son appartement en avril dernier, la famille vit depuis dans une chambre d’hôtel. C’est là que la jeune fille a révisé avec succès son bac.

« Une fois rentrée dans son pays, la jeune femme pourra déposer une demande de visa étudiant pour poursuivre ses études en France si tel est son projet », a précisé le préfet. Selon lui, cette « décision [a été] prise en application des règles du droit du séjour et de l’asile en France sur le fondement des rejets de l’ensemble des demandes d’asile de la famille Abieieva », a-t-il ajouté.

La famille Abieieva a indiqué aux autorités françaises avoir dû fuir le Daguestan car sa sécurité était menacée. Selon ses déclarations, le père de Zarema a été agressé en 2006 lorsqu’il a voulu dénoncer les malversations financières de ses associés dans une entreprise de matériaux. Un de ses cousins a été assassiné pour les mêmes raisons tandis que la jeune Zarema a échappé de justesse à un enlèvement, toujours selon le dossier présenté par la famille pour demander l’asile.

« Nous ne pouvons pas retourner là-bas, nous ne serions pas en sécurité et mon père serait immédiatement arrêté pour ne pas avoir respecté l’interdiction de partir du pays », a assuré Zarema.

Cependant, l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) a rejeté leur requête l’année dernière pour manque de preuve, malgré des témoignages produits par des proches. « L’office et la cour ont en effet considéré que la famille n’encourait pas de menace particulière dans son pays d’origine », a encore indiqué la préfecture.

France TV Info

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS