Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 02:03
carte_bleue_migrants

25/07/2016 – 08H00 Paris (Breizh-info.com) – Le 20 juillet dernier paraissait dans Le Monde un article censé démontrer que la déclaration de Bernard Monot (député européen FN) sur une carte utilisé par des migrants était une « intox ».

Malheureusement pour le journal, cette déclaration était en tout point exacte, ce qui n’a pas empêché Le Monde de produire un article et d’être pris en flagrant délit de désinformation.

La déclaration de Bernard Monot

 

« Voici un exemplaire de carte bleue délivrée par le Ministère de l’intérieur aux « demandeurs d’asile ». Cette carte permet d’effectuer des retraits pouvant aller, selon les cas, jusqu’à presque 40 euros par jour 

Je vous laisse le soin d’apprécier votre générosité à l’égard de vos futurs voisins de paliers. Avec Marine Le Pen et le Front National ce sont les FRANÇAIS D’ABORD ! »

Le faux « décodage »

Le journaliste qui traite cette déclaration du responsable FN est Samuel Laurent. Il travaille pour une section du journal appelée « Les Décodeurs » dont le slogan est « Venons-en aux faits ». L’annonce est claire et sans ambiguïté. Pour Le Monde, cette déclaration du député européen du Front National est fausse.

 

Or, chaque point de la prétendue « désintoxication » vient confirmer les propos de Bernard Monot !

Les deux affirmations de Bernard Monot sont les suivantes :

– « Carte bleue délivrée par le ministère de l’Intérieur aux « demandeurs d’asile » »

– « Cette carte permet d’effectuer des retraits pouvant aller, selon les cas, jusqu’à presque 40 euros par jour ».

Première affirmation : une carte délivrée aux demandeurs d’asile ?

Ce qu’a dit Le Monde :

« M. Monot et tous ceux qui relaient cette intox ne précisent jamais de quoi on parle ici : de l’allocation temporaire d’attente (ATA), versée non pas seulement aux migrants, mais à plusieurs catégories de personnes : demandeurs d’asiles (bénéficiant d’une autorisation de séjour et ayant fait une demande de statut de réfugié), certes, mais également apatrides, salariés expatriés ou détenus libérés, s’ils n’ont pas assez travaillé pour bénéficier d’une allocation d’aide au retour à l’emploi. L’ATA a été remplacée, s’agissant des migrants, par l’allocation pour demandeurs d’asile (ADA), depuis 2015. »

Ce qu’a dit Bernard Monot :

« Voici un exemplaire de carte bleue délivrée par le Ministère de l’intérieur aux « demandeurs d’asile ». »

La désinformation du Monde :

Le Monde tente d’abord de décrédibiliser le député Front National en sous-entendant qu’il aurait déclaré que cette carte était réservée aux migrants : « versée non pas seulement aux migrants, mais à plusieurs catégories de personnes ».Bernard Monot n’a jamais parlé d’une carte exclusivement réservée aux migrants comme le sous-entend Le Monde. Il a parlé d’une carte « délivrée aux demandeurs d’asile ». Il n’a jamais été exclusif.

Pour tenter de démontrer que Bernard Monot s’est trompé en parlant d’une allocation exclusivement destinée aux migrants, Le Monde est obligé de parler d’une allocation disparue ! En effet cette ancienne aide (ATA) était versée aux migrants mais aussi à des prisonniers français dans certains cas.

Or cette allocation disparue a été remplacée par l’Allocation pour Demandeurs d’Asile (ADA) [4]. C’est bien de cette aide dont il était question dans la publication du député FN puisque c’est celle dont l’intitulé apparaît sur la photo de la carte bleue. Et cette aide n’est versée qu’aux migrants.

On récapitule :

– Le député FN n’a jamais parlé de carte réservée aux migrants.

– Malgré cela Le Monde l’attaque sur cet angle pour justifier la désintox.

– Manque de chance, l’ADA est bien réservée aux seuls migrants.

– Le Monde est donc dans l’obligation de parler de l’ATA (aujourd’hui disparue et dont il n’a jamais été question dans la déclaration du député FN) qui n’était pas réservée aux migrants pour tenter de se raccrocher aux branches.

Conclusion : La carte est bien délivrée aux demandeurs d’asile. Et de manière exclusive. Même si Bernard Monot avait véritablement parlé de cette exclusivité (ce qu’il n’a jamais fait), il aurait donc eu raison. Double erreur du Monde.

Deuxième affirmation : jusqu’à 40 € de retrait par jour ?

Ce qu’a dit Le Monde :

« Autre point faux : le montant de 40 euros par jour mentionné par M. Monot. L’ADA se monte à 6,80 euros par jour pour une personne seule, à 10,20 euros pour un couple, etc. Pour atteindre le « presque 40 euros par jour » évoqué par M. Monot, il faut avoir une famille de… dix personnes. »

Ce qu’a dit Bernard Monot : 

« Cette carte permet d’effectuer des retraits pouvant aller, selon les cas, jusqu’à presque 40 euros par jour  »

La désinformation du Monde :

Le Monde considère que le député Front National ment mais produit un tableau qui confirme totalement ses propos.

 

À ce niveau là, ce n’est plus de l’incompétence. Le journaliste qui a écrit cet article savait pertinemment qu’il enchaînait les erreurs dans le seul but de pouvoir annoncer qu’un député FN colportait de fausses informations. Il s’agit d’un article de pure désinformation.

Bonus : Les réactions sur Facebook

Les commentateurs sous l’article du site du Monde sont majoritairement conscients qu’il ne s’agissait pas d’une intox.
Mais sur Facebook, grâce à une publication au texte racoleur et à un titre d’article très flou, les commentaires les plus aimés témoignent de la réussite de cette opération de désinformation.
À noter que la publication Facebook est « sponsorisée » par Le Monde afin de toucher un grand nombre de personnes.

 
Nicolas Serrand

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS